3 jours de bootcamp pour accélérer les start-ups locales à l’export

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Après une première présence et une conférence valorisant la filière Tech des Antilles- Guyane sur Vivatech 2019, Martinique Tech et Guyane Tech se mobilisent, avec l’appui du département Tech de Business France Amérique du Nord et le soutien du Ministère des Outre-Mer et Orange, pour la 1ère édition du Web Péyi !

Le Web Péyi c’est 3 jours les 10,11 et 12 juillet 2019 de préparation à l’export. Sous forme de « bootcamp», ce moment privilégié sera l’occasion pour une sélection d’entreprises d’en savoir plus sur les méthodes à adopter et à maîtriser pour un développement international d’envergure.

Ce bootcamp à destination exclusive des entreprises tech dont le siège est aux Antilles-Guyane a pour objectif de les préparer à leur expansion et à travailler sur une go-to-market clair en utilisant des méthodes testées et approuvées sur le marché de référence qu’est le marché nord-américain. Certains éléments essentiels seront abordés : définition du positionnement, étude de marché, approche clients, définition des canaux d’acquisition notamment.

Sur 3 jours et en groupe limité de 10 entreprises (jusqu’à 2 personnes par entreprises) les sujets abordés seront les suivants :

-Pitch : présentation & workshop
-Positionnement & concurrence : frameworks
-Etude de marché et concurrence : méthodes
-Focus Amérique du Nord et parallèle sur la zone Caraïbes : retours d’expérience et approche à la levée de fonds

-Approche client : segmentation et ciblage
-Acquisition : définition et approche
-Approche « personnalisée »

Le bootcamp se tiendra au Centre International de Séjour à Fort-de-France. Cette édition sera assurée par Amélie MINNE, Trade Advisor Tech & Services basée à New York (USA).

Le jeudi 11 dans la soirée, Amélie Minne animera par ailleurs, dans les locaux de Martinique Tech une conférence ouverte à tous sur la thématique de “l’export de services numérique : poids, perspectives, opportunités et application aux DFA ?”