394 173 personnes habitent en Martinique

Vues : 1

Au 1er janvier 2010, la Martinique compte 394 173 habitants, soit 12 746 de plus qu’en 1999.

Cette  augmentation annuelle moyenne de 0,3 % par an (0,7 % en métropole) est relativement faible. Elle est due essentiellement à une baisse importante et régulière de la natalité depuis plus de trente ans et à une émigration de travail soutenue à destination de l’Ile de France.
Les dynamiques de population sont très différentes d’une zone à l’autre. Ainsi, entre 1999 et 2010, les populations des communes du nord, plus vieillissantes, sont celles qui ont le plus diminué (Nord-Atlantique -8,7 %). Les communes du sud, plus touristiques, sont plus dynamiques, à l’exemple de Diamant et les Trois-Ilets  qui ont connu des hausses autour de 50 %.

La population du Lamentin et de Saint-Joseph a considérablement augmenté au détriment de Fort-de-France qui a perdu 6 800 habitants depuis 1999. La poursuite de l’amélioration des infrastructures routières avec la construction du tramway à l’horizon 2015 risque d’amplifier ce phénomène.

Pour plus d’explications :

Au premier janvier 2010, 394 173 personnes habitent en Martinique. Ce chiffre place l’île légèrement derrière la Guadeloupe et ses 403 355 habitants, mais loin devant la Guyane qui n’en compte que 229 040. Par ailleurs, la Martinique est le département français d’Amérique (DFA) le plus densément peuplé avec plus de 350 habitants par km² quand la densité en Guadeloupe est de 247 habitants par km² et que celle de Guyane est inférieure à trois habitants par km².

Une hausse de la population limitée par l’émigration

Depuis 1999, année du dernier recensement général de la population, la population martiniquaise a augmenté de 12 746 habitants. Cette hausse correspond à une augmentation annuelle moyenne de 0,3 % par an, relativement éloignée de celle observée en métropole (0,7 %) sur la même période. Cette faiblesse relative est due essentiellement à une baisse importante et régulière de la natalité depuis plus de trente ans et à une émigration de travail soutenue, majoritairement à destination d’Ile-de-France.

Le Nord plus touché que le Sud par la baisse de population

La Martinique comprend six zones géographiques dans lesquelles les dynamiques de population sont très dif- férentes. Le vieillissement des populations au nord entraîne ainsi un fort déficit naturel non compensé par des migrations de travail. Le Nord-Atlantique est le plus touché par la baisse de sa population, – 8,7 % de 1999 à 2010 et la population du Nord-Caraïbes ne croît légèrement sur la même période que grâce aux communes les plus proches de Fort-de-France : Le Carbet et Case-Pilote. L’activité touristique rend les communes du sud bien plus dynamiques d’un point de vue démographique, + 18,7 % au Sud-Caraïbes et + 8,4 % au Sud-Atlantique sur la même période. Notamment, le Diamant et les Trois-Ilets ont connu des hausses considérables autour de 50 % en onze ans. Dans la zone Centre-Atlantique, les fortes croissances de la population du Robert et de La Trinité (+12,6 % et +6,5 % de 1999 à 2010), les communes les plus touristiques de la zone, compensent la baisse importante observée à Sainte-Marie dont la dynamique démographique est plus proche des communes du Nord-Atlantique.

La population de Fort-de-France continue de baisser

La situation dans le Centre-Agglomération s’analyse comme un transfert de Fort-de-France vers les communes limitrophes. La capitale de la Martinique a ainsi perdu 6 800 habitants depuis 1999 et même 12 900 depuis 1990. Dans le même temps, la population du Lamentin et de Saint-Joseph a considérablement augmenté. L’amélioration des infrastructures routières depuis une vingtaine d’années (notamment la Rocade qui dessert Fort-de-France) a permis de désenclaver la ville, ce dont les communes limitrophes ont profité pour se développer. La construction du tramway reliant le Lamentin à Fort-de-France à l’horizon 2015 peut amplifier ce phénomène.

Tous les chiffres de votre commune, département ou région, en 1 clic sur insee.fr rubrique « recensement de la population »

Source : Publication des populations légales des communes de Martinique, Collection « Premiers Résultats » – Numéro 92 – janvier 2013