A 8 ans, elle est la plus jeune personne à mourir de vieillesse

Sa maman avait déclaré qu’elle était prête à tout sacrifier que pour que sa fille soit en bonne santé. Anna Sakidon, une fillette âgée de 8 ans est devenue la plus jeune personne à mourir de vieillesse. L’enfant souffrait d’une maladie génétique extrêmement rare qui affecte 1 naissance sur 20 millions.

Dans ce genre de maladie génétique qui se nomme la progéria ou le syndrome de Hutchinson-Gilford ce sont les organes internes qui vieillissent rapidement, une année équivaut à 10 ans. La petite Anna Sakidon est entrée dans sa huitième année de vie en janvier mais est morte à un âge biologique qui correspond à 80 ans. Elle pesait 7, 7 kilos. Ses os grandissaient lentement quand se organes vieillissaient rapidement, explique le Dr Nadezhda Kataman qui soignait la petite ukrainienne. Le mouvement de ses jambes et de ses bras étaient particulièrement affecté.

Anna est morte de complications des organes internes après avoir fait plusieurs AVC.

Selon le magazine Siences et Avenir, il serait possible de supprimer la séquence d’ADN responsable de la mutation génétique. Des cherchers américains et espagnols ont démontré comment la maladie de la progéria pourrait être considérablement ralenti.

Dorothée Audibert-Champenois/facebook Instagarm C’news Actus Dothy
ImagesIrishTimes