A Paris, un policier martiniquais met fin à une tentative de suicide en escaladant un pont ferroviaire

Mercredi 21 novembre 2018, un jeune père de famille d’origine martiniquaise a fait un acte de bravoure, en sauvant une jeune fille en détresse. Aux environs de 16h10, au niveau du Pont du Cours de Vincennes, le stagiaire gardien de la paix, Mathias C., récemment affecté en compagnie d’intervention n’a pas hésité à intervenir avant même l’arrivée des pompiers. Membre de l’association GPX Outre-mer, une association qui accompagne les policiers ultramarins de la métropole, la nouvelle recrue de 28 ans s’est confiée au fondateur du groupe.

Selon Jimmy Terrine, policier à Paris et originaire de la Martinique, Mathias C. en plus d’être courageux a bénéficié d’une formation adaptée au sein de l’unité qu’il a intégrée il y a un mois et demi à Paris.

Mercredi dernier, en apercevant la jeune fille prête à sauter du pont, le policier aurait sollicité le chauffeur d’un véhicule motorisé muni d’une nacelle, pour atteindre sa cible. Selon un témoin sur place, (une connaissance de la jeune femme), cette dernière voulait se suicider en « sautant du pont surplombant la voie de tramway ».

Le Pont du Cours de Vincennes est un pont ferroviaire de Paris. Situé à proximité de la porte de Vincennes, ce pont métallique permet le franchissement des voies de circulation.

Depuis la mise en service des tramways des lignes T3a et T3b, leur terminus à la porte de Vincennes est positionné directement sous le pont, c’est à cet endroit que la victime aurait décidé de mettre fin à ses jours.

En accédant en haut du pont, le policier après s’être approché avec une extrême « prudence », a saisi « fermement » la jeune personne qui selon lui était « sous l’emprise d’alcool » et gesticulait, les mettant tous les deux en danger.

Après de longues minutes à discuter, l’officier stagiaire a finalement rassuré la jeune fille, aussitôt prise en charge par les services d’urgence de Paris, à savoir les Sapeurs pompiers et l’unité Police Secours.

Pour l’officier stagiaire, cette intervention faite, pendant son temps de repos « est un acte normal », aider et secourir faisant partie de ses fonctions au sein de son unité policière.
Félicité par l’Association GPX Outremer et par les responsables de son service « Compagnie d’Intervention », Mathias C. le jeune policier sauveur, sera sans doute récompensé pour acte de « bravoure » dans l’exercice de ses fonctions.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Source Association GPX Outremer (Fondateur Jimmy Terrine)
Images Wikipedia