Académie Martinique : Mise en place du plan MINIRE (Mise à Niveau Renforcée) pour la rentrée 2020-2021

En Martinique, 69 459 écoliers, collégiens et lycéens reprennent le chemin de l’école cette semaine. Une rentrée certes pas comme les autres avec un nouveau protocole sanitaire, port du masque obligatoire pour tous les enseignants et tous les élèves à partir de 11 ans à l’intérieur et à l’extérieur. L’Académie de la Martinique veut faire « face à la situation sanitaire avec pérennité et efficacité » et a dévoilé le plan MINIRE, (Mise à Niveau Renforcée), dont les objectifs sont nombreux.

Permettre la mise à niveau de l’ensemble des élèves :
L’année scolaire 2019-2020 s’est déroulée dans un contexte inédit qui a impacté les apprentissages et les enseignements. Ainsi, la quasi-totalité des élèves a été privée d’un enseignement régulier pendant plusieurs mois. La spécificité du territoire, liée au cumul du mouvement social et de la crise sanitaire, implique la mise en place d’un plan académique local : le plan de Mise à Niveau Renforcée (MINIRE). Les objectifs sont nombreux :

• Permettre à chaque élève de poursuivre son parcours de réussite en favorisant la mise à niveau de l’ensemble des élèves de l’académie, de la grande section au BTS et 1ère année de Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE), entre septembre 2020 et juin 2021.

• Atteindre un niveau de maîtrise satisfaisant des compétences et des connaissances pour tous les niveaux d’enseignement :
– Premier degré : acquisition des compétences et savoirs fondamentaux ;
– Second degré : acquisition des compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture ;
– Voie professionnelle : acquisition des compétences professionnelles et des gestes techniques liés aux métiers.

• Redonner le goût de l’École et le plaisir d’apprendre. Pour atteindre ces objectifs, un certain nombre d’actions sont mises en œuvre :

Évaluer et répondre aux besoins des élèves

Maîtriser les compétences essentielles de l’année précédente
L’observation fine des acquis des élèves dès les premiers jours de l’année scolaire est primordiale, particulière- ment cette année. L’objectif est d’identifier les besoins de consolidation de chacun et chacune, et de mettre en place au plus tôt les actions de différenciation nécessaires. Les acquis de chaque élève feront l’objet d’un positionnement par rapport à la progression attendue de ses apprentissages.

Inscrits dans le quotidien de la classe, ces diagnostics peuvent être utilement affinés à l’aide d’outils, individua- lisés et/ou collectifs. Des propositions sont faites à cet effet, en mathématiques et en français, pour toutes les classes, du CP au CM2 et de la 5ème à la 3ème. Les évaluations nationales en français et en mathématiques pourront être exploitées par les équipes de professeurs pour les classes de 6ème et de 2nde.

Les réseaux d’aides spécialisées aux enfants en difficulté (Rased) contribuent de manière essentielle aux ap- prentissages des élèves les plus en difficulté.

Renforcer l’accompagnement personnalisé des élèves
À l’école primaire, les heures d’activités pédagogiques complémentaires (APC) sont destinées en priorité aux élèves qui maîtrisent le moins les compétences de l’année précédente. Des groupes de besoins, éventuelle- ment multiniveaux, peuvent être utilement mis en place pour répondre à l’hétérogénéité dans la maîtrise de certaines compétences. Les ressources disponibles permettent soit de prendre en charge des petits groupes, soit de proposer des heures d’APC plus nombreuses.

Tout au long de la scolarité au collège et au lycée, l’accompagnement personnalisé permettra de répondre aux besoins des élèves en les soutenant en cas de difficultés, en les aidant à approfondir leurs connaissances et dans le choix de leur orientation.
Les évaluations nationales au CP et au CE1

À la rentrée 2020, comme les années précédentes, tous les élèves de CP et de CE1 passeront des évaluations nationales en français et en mathématiques. L’objectif est de permettre aux équipes pédagogiques de disposer d’indicateurs sur certaines compétences afin d’accompagner, dès le début d’année, les élèves qui présentent des fragilités. Ces éléments standardisés permettront notamment : d’aider chaque professeur à mesurer le positionnement individuel de chaque élève en référence aux résultats nationaux et d’éclairer les inégalités d’acquisitions des élèves en 2019 en fonction de critères sociaux et sociologiques (sexe, situation sociale, âge,-territoire).

Deux éléments seront ajoutés exceptionnellement cette année aux protocoles d’évaluation afin de mesurer l’im- pact de la crise sanitaire :
• Une très courte série de questions aux élèves sur leur vécu de cette période ;
• Un lien pour les directrices et directeurs d’école vers une enquête sur la situation dans leur école pendant la crise sanitaire, et en particulier celle des classes de CP.

Les résultats individuels et par classe seront disponibles, après saisie, à partir du 5 octobre. Les résultats des éva- luations seront communiqués individuellement aux parents, accompagnés des explications nécessaires ;

Les évaluations de mi-CP auront lieu du 18 au 29 janvier 2021.
Les évaluations nationales en 6ème, les tests de positionnement en 2nde et en première année de CAP

Les acquis des élèves entrant en 6ème, en seconde générale et technologique ou professionnelle ou en première année de CAP, sont évalués en français et en mathématiques. Ces évaluations permettent aux enseignants d’adap- ter leurs pratiques pédagogiques pour répondre aux besoins de chaque élève. L’objectif est de permettre aux équipes pédagogiques de disposer d’informations relatives au niveau de maîtrise des élèves à leur entrée au col- lège et au lycée, en français et en mathématiques,

Calendrier
Les évaluations de 6ème et les tests de positionnement de la classe de seconde se déroulent entre le 14 septembre et le 2 octobre 2020 ;

Les passations se tiennent exclusivement sur une plateforme numérique et leurs corrections sont automatiques, Les parents sont informés des résultats de leur enfant et de l’intérêt de l’évaluation.

Amplifier DEVOIRS FAITS à l’école et au collège
Les devoirs sont parfois une source d’inégalité entre les élèves et pèsent sur leur encadrement familial. Le disposi- tif « Devoirs faits » constitue une opportunité pour les enfants d’apprendre leurs leçons tout en développant une méthodologie efficace tant pour la mémorisation que pour la recherche, la consolidation, le réinvestissement et l’autonomie des élèves. Il concerne tous les élèves du CP au CM2 et de collège.
Au sein de l’école/collège, et par groupes de 10 élèves maximum, il s’agira de :
• Permettre à chaque élève de travailler au calme pour effectuer ses devoirs ;
• Accompagner la réussite des élèves par l’aide, au mieux, d’un professionnel de l’Education nationale ;
• Développer l’autonomie et la méthodologie des élèves ;
• Disposer de ressources notamment numériques pour effectuer certaines activités (exposé, recherche documen- taire, etc.).

Lutter contre le décrochage scolaire
Les efforts engagés depuis plusieurs années ont conduit à une diminution significative de 36% en 5 ans du nombre de jeunes identifiés comme étant en situation de décrochage scolaire (1 033 pour l’année scolaire 2019-2020).

Toutefois, plusieurs éléments majeurs – tels que les crises sociale et sanitaire, ou encore l’obligation de formation pour les 16/18 ans à partir de septembre 2020 – conduisent à amplifier les efforts en la matière.

Dans ce contexte particulier, la lutte contre le décrochage scolaire est plus que jamais un défi à relever.

Accueillir l’ensemble des enfants en situation de handicap
Au regard des mesures nationales en matière d’inclusion scolaire, tous les élèves en situation de handicap du territoire doivent pouvoir être accueillis dans les meilleures conditions possibles en cette rentrée 2020.
Afin d’assurer une scolarisation réussie, une attention particulière est portée à :

• L’accompagnement humain
La généralisation des PIAL (Pôle Inclusif d’Accompagnement Localisé) engagée l’an dernier se poursuit en améliorant les procédures de recrutement, de mutualisation, d’affectation et de coordination des AESH.

• L’accueil des familles
Un numéro vert national et une cellule d’accueil, d’information et d’écoute académique sont mis à disposition des familles des élèves à besoins particuliers dès la mi-juin.
Numéro national : 0 805 805 110
Cellule académique : 0596 52 88 55 – mail : ecoute.handicap@ac-martinique.fr

En savoir plus sur la rentrée 2020-2021 de l’Académie Martinique ici