Accusations de pédophilie contre Marc Pulvar : Pour Sylvia Saithsoothane les déclarations des victimes sont « incontestables »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Marc Pulvar, figure du syndicalisme en Martinique, est accusé à titre posthume d’avoir été un « pédocriminel » par trois femmes de sa famille. Ces dernières expliquent dans une tribune, vouloir mettre un terme à l’«héroïsation du personnage». La conseillère territoriale Karine Mousseau, Barbara Glissant et Valérie Fallourd, ont ainsi décrit des faits survenus durant leur enfance. Sylvia Saithsoothane, conseillère exécutive de la Collectivité Territoriale de la Martinique, en charge de l’Éducation, des Collèges et Lycées, soutient pleinement les victimes.

Après Audrey Pulvar, c’est au tour de Sylvia Saithsoothane, conseillère exécutive de la Collectivité Territoriale de la Martinique, en charge de l’Éducation, des Collèges et Lycées, de soutenir pleinement les victimes : « Les déclarations de Valérie, Barbara et de Karine sont, pour ma part, incontestables » écrit-elle dans un post publié sur Facebook :

Valérie FALLOURD, Barbara GLISSANT et Karine MOUSSEAU ont tenu à apporter leur éclairage sur un homme, adulé par de nombreuses personnes et pédocriminel.

La parole s’était déjà libérée au sein de la famille puisque la fille de cet homme a déclaré publiquement qu’elle avait été tenue informée par ses cousines et qu elle leur apportait un soutien infaillible .

Les déclarations de Valérie, Barbara et de Karine sont, pour ma part, INCONTESTABLES !
Comment, en effet , imaginer un tel complot, alors même que , comme l’énonce Karine, leurs enfants vont lire ces déclarations ?

Un autre procès est, parfois, suggéré, arguant que ces faits feront du tort à Audrey PULVAR qui s est lancée en campagne .

Je tiens à dire que , lorsque Marc PULVAR a choisi de se mettre dans la lumière et de s’exposer politiquement, syndicalement et professionnellement, il a fait le choix de devenir personnage public .

Pour Valérie, Barbara et Karine , les choses sont devenues claires :

PAS D’HEROÏSATION de cet homme qui a causé  » DÉPRESSIONS, TENTATIVES DE SUICIDE, AMNÉSIES POST TRAUMATIQUES !

C’est trop facile !

Alors, OUI, il était normal que Valérie FALLOURD, Barbara GLISSANT et Karine MOUSSEAU éteignent les projecteurs sur cet être malfaisant !

Oui, aucune rue ne devra porter son nom !

Oui, aucun anniversaire public ne devra être fêté et même si, comme l’écrit très justement Karine, « la perversité n’empêche sans doute pas de réfléchir  »

Et je gage que Audrey PULVAR n’avait pas choisi de thésauriser sur la notoriété et la renommée de son père, connaissant ses exactions depuis 20 ans .

Elle saura, j’en suis sûre, prouver que ses idées, son énergie feront la différence !
MERCI à vous, Valérie, Barbara et Karine pour votre courage, votre détermination et l’espérance que vous faites naître chez de nombreuses victimes !

Sylvia Saithsoothane
08/02/2021