Adoption : Les enfants haïtiens sont arrivés en France

Vues : 10

enfants-haitiens-en-france

Un avion affrété par le ministère des Affaires étrangères a atterri à Paris (Roissy) ce mercredi 22 décembre 2010, à 10 heures, avec un premier groupe d’ enfants haïtiens adoptés par des familles françaises.

La longue attente d’une partie des familles adoptives touche à sa fin. Onze mois et demi après le séisme qui a ravagé Haïti (12 janvier 2010), 114 enfants haïtiens au total, parfois d’une même fratrie, dont l’adoption était en cours au moment de la catastrophe, sont enfin arrivés en France.

La situation s’est débloquée la semaine dernière, avec la signature d’un accord au plus haut niveau de l’Etat, entre la France et Haïti. La procédure a été simplifiée, les enfants ont pu quitter l’île sans avoir l’obligation d’obtenir un passeport et un visa au préalable. Les enfants n’ont pas voyagé seuls. A bord de l’appareil, en provenance de Port-au-Prince, se trouvaient des parents et du personnel médical d’accompagnement.

enfants-haitiens-en-france-2

Un comité d’accueil administratif et médical a été mis en place. Dix pédiatres vont examiner les enfants pour vérifier qu’ils ne sont pas porteurs de maladies infectieuses alors qu’Haïti fait face à une l’épidémie de choléra qui a fait plus de 2.500 morts. A priori ils sont en bonne santé selon le service de pédiatrie de l’hôpital de Montreuil. Les enfants venaient de collectivités où aucun cas n’a été signalé. Le Quai d’Orsay a également mis en place un dispositif pour régler les dernières procédures administratives avec les familles.

enfants-haitiens-en-france-3

La ministre des Affaires étrangères, Michèle Alliot-Marie, et la ministre des Solidarités et de la Cohésion sociale Roselyne Bachelot, ont fait le déplacement. Un second vol à destination de Port-au-Prince doit quitter Paris jeudi avec un retour en France juste à temps pour Noël. Près de deux cent enfants supplémentaires seront ainsi rapatriés.

Depuis un an, voire plusieurs années pour certains parents, ils ont rêvé de ce moment là. Passer Noël en famille avec leur enfant haïtien adopté. Maintenant il faudra gérer les émotions, la fatigue et aussi le changement climatique, avec une chute de 30 degrés.

sources : metrofrance.com / lefigaro.fr

Crédit Photos : AFP