Aéroport de Guadeloupe : Trafic en baisse de 45% en Septembre

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Guadeloupe
Mots clés :

Les derniers chiffres de l’aéroport Pôle Caraïbes ont été communiqués. Et ils ne sont pas bons. Le trafic vers la Martinique et la Guyane est en recul de 50% au mois de Septembre. Il est de – 40% vers l’Hexagone.

Sans aucun doute, les effets de la crise COVID-19 se font lourdement ressentir sur le trafic aérien dans l’archipel.

Ainsi, l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes enregistre une baisse de 45%, au mois de septembre, par rapport au même mois en 2019.

La tendance observée pendant les Grandes vacances (- 44% en juillet et août) s’’est donc poursuivi. Les taux de remplissage restant très inférieurs à ceux observés les années précédentes.

Vers l’Hexagone, un trafic fortement dégradé

Dans le détail, sur le mois de septembre, le trafic vers l’Hexagone est en recul de 40%, avec 47 000 passagers contre 78 000 l’an passé, soit – 31 000 passagers

Les compagnies aériennes ont maintenu des fréquences quotidiennes vers Paris, mais avec un taux de remplissage de 64% contre 77% l’an passé.

« Cette diminution génère, à elle seule, une baisse de près de 22 000 passagers, soit environ 2/3 de la baisse enregistrée sur ce réseau ».

Il est vrai que les mesures sanitaires applicables aux passagers arrivant en Guadeloupe, notamment le test PCR, sont à l’origine de nombreux reports.

Le réseau régional plafonne à 56% en septembre

En ce qui concerne les Iles du Nord, le trafic est en baisse de 32%, avec plus de 8 500 passagers contre 12 500, l’an passé sur la même période.

Vers la Martinique et la Guyane, le trafic est en recul de 50% en septembre 2020. C’est-à-dire 13 000 passagers transportés contre 26 000 l’an passé.
L’occasion de rappeler que depuis le 1er octobre, les déplacements entre les deux îles, vers Saint Martin et vers Cayenne, sont de nouveau réglementés.

En effet, ils sont soumis à « des motifs impérieux d’ordre personnel ou familial, de santé relevant de l’urgence ou professionnel ne pouvant être différé ».

On imagine que le mois d’octobre devrait enregistrer une baisse conséquente en termes de trafic, face à ces restrictions.

Vers l’Amérique du Nord et la Caraïbe : lignes suspendues

Du côté du trafic vers les destinations de la Caraïbe et l’Amérique du Nord, les chiffres sont en baisse : respectivement – 74% et – 62%.

Un exemple : les mesures de quarantaine imposées par le Canada à l’arrivée, et la faiblesse du trafic, ont entrainé la suspension de la ligne vers Montréal.

Et puis les liaisons vers les Etats-Unis n’ont pas repris, a l’instar des vols vers la Caraïbe, à quelques rares exceptions près.

En conclusion et selon les responsables de l’aéroport Pôle Caraïbe, la prévision d’atterrissage au 31 décembre 2020 table sur une baisse de 50% du trafic.

Soit 1,2 millions de passagers accueillis, contre 2,5 millions l’année dernière.

Une année qui s’annonce donc noire pour le secteur en Guadeloupe.