Affaire de Dalciat en Guadeloupe : 2 ans de prison pour le gendarme

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Le Capitaine Romain Dobritz a été reconnu coupable de violences volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner. En 2018 à Baie-Mahault, il avait mortellement touché par balles Yannick Locatelli, recherché pour une série de vols.

Après quatre jours d’audience, le verdict tant attendu est donc tombé hier soir à la Cour d’Assises de la Guadeloupe.

Le meurtre pour le Ministère Public et la légitime défense pour la défense n’ont pas été retenus. Et le jury n’a pas suivi les 15 ans requis par le Procureur.

Au final, le Capitaine de gendarmerie Romain Dobritz a été reconnu coupable de violence volontaires ayant entrainé la mort sans intention de la donner.

L’ancien Commandant de la Brigade de Baie-Mahault a écopé de 5 ans de prison dont 3 avec sursis. Et l’interdiction de porter une arme pendant 15 ans.

Des balles dans le cœur et la poitrine

Les faits jugés remontent à la soirée du dimanche 11 mars 2018, près de la station-service de Dalciat, à Baie-Mahault.

Deux gendarmes sont à la recherche d’un cambrioleur qui sévit dans le secteur, à bord d’un véhicule avec une fausse plaque d’immatriculation.

C’est à ce moment qu’arrive Yannick Locatelli. Selon les militaires, le Niçois de 35 ans refuse d’être contrôlé et prend la fuite.

Le Capitaine Romain Dobritz ouvre le feu et tire à plusieurs reprises, touchant mortellement le conducteur, au cœur et à la poitrine.

Une victime connue de la justice

Placé en garde à vue, le gendarme dira avoir agi en état de légitime défense, évoquant « une situation de danger imminent ».

Mais cette version sera mise à mal avec une vidéo où l’usage de l’arme du militaire ne semble pas justifié, voire disproportionné.

L’enquête de personnalité révèlera que Yannick Locatelli, père de deux enfants, avait déjà un casier judiciaire fourni de huit condamnations.

Il avait été condamné dans l’Hexagone, à des peines de prison ferme ou avec sursis, dans des affaires de vols et de trafic de stupéfiants.