Affaire Pénélope Fillon : Christine Kelly convoquée par la police judiciaire

Vues : 1732

Dans l’enquête préliminaire sur des soupçons d’emplois fictifs de Pénélope épouse de François Fillon, la journaliste guadeloupéenne Christine Kelly a été entendue comme témoin cet après-midi à l’OCLCIFF de Nanterre (l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales).

20170127_170808

Ce mercredi, le parquet national financier a ouvert une enquête suite aux révélations du « Canard Enchaîné ».  Une enquête ouverte pour « détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits ». François Fillon, ex-Premier ministre et candidat favori de la primaire à droite, aurait employé son épouse Pénélope, comme assistante parlementaire. Il était alors député de la Sarthe.

GALERIE FILLON

Christine Kelly, la première biographe de François Fillon a déclaré dans le journal qu’elle « n’avait jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait ».

Dans le « Canard Enchaîné » elle dit :

« C’est surprenant. Je n’ai jamais entendu dire que Mme Fillon travaillait. Personne ne m’a jamais parlé de cela. Ce n’est pas non plus ce qui est ressorti d’un entretien que j’ai eu avec elle et de plusieurs autres avec François Fillon. Elle m’a juste dit qu’elle assistait aux réunions de François Fillon lors des campagnes, mais, pour moi, c’était vraiment la femme au foyer qui s’occupait de ses enfants. » (voit-on en encadré dans l’hebdomadaire qui est publié tous les mercredis en France)

La journaliste antillaise qui a passé six mois en compagnie des époux Fillon, et a eu l’opportunité de côtoyer Pénélope, a sorti en 2007 la biographie de l’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy.

20170127_170754

Christine Kelly, l’ex-membre du CSA qui se dit menacée a été entendue durant plus de deux heures aujourd’hui dans les locaux de la police judiciaire. Après son audition, Christine Kelly n’a pas souhaité s’exprimer, la journaliste a demandé aux journalistes de s’en tenir à ses déclarations publiées dans le journal satirique.

La veille, Christine Kelly faisant fi des intimidations aurait tweeté : « Je déteste les menaces et je ne succombe pas aux pressions ».

20170127_164823

Selon les révélations du « Canard Enchaîné », Pénélope Fillon aurait touché environ 500 000 euros brut comme attachée parlementaire, et 5000 euros brut par mois pour son travail littéraire, entre mai 2012 et décembre 2013. Michel Crépu qui dirigeait à l’époque « La revue des deux Mondes » a également été entendu durant cinq heures en tant que témoin.

20170127_164811

Prochaine sortie du couple Pénélope et François Fillon ce dimanche, pour un grand meeting attendu à la Villette.

20170127_164817

Selon Le Monde.fr, l’épouse de François Fillon aurait décidé de s’expliquer la semaine prochaine dans les médias sur les soupçons d’emplois fictifs dont on l’accuse. Ces dernières révélations ont fait chuter la côte de popularité du candidat de la primaire à droite.

Aujourd’hui 61% des français ont une opinion défavorable de François Fillon.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy


3 commentaires :

  1. JaiTrouéMonSlip

    Pourquoi dans cette article on precise que la journaliste est  » guadeloupéenne » ou encore « antillaise » ….il n’est pas francaise avant tout ???!!! …..pourtant elle vit et travaille en France hexagonale !

    1. paindoux

      Entièrement d’accord avec vous ! Ici et bien trop souvent, les journalistes aiment vraiment trop parler de martiniquais, guadeloupéen, de métis ou autres…..
      C’est comme pour les vitres teintées, ils veulent des dérogations à la loi qui s’applique pour tous. Il me semble qu’il y a d’autres combats plus importants à mener

    2. Lutin

      Ben faut pas aller sur un site communautaire si ce genre de mention vous dérange.
      J’aurais été d’accord avec vous sur le canard enchainé ou un truc du genre mais la non

Les commentaires sont fermés