Affichage des Producteurs de Bananes de Guadeloupe et de Martinique : L’Etat lance une enquête pour pratique commerciale trompeuse

L’État a lancé une enquête en matière de pratique commerciale trompeuse visant à faire cesser la récente campagne d’affichage de l’Union des Groupements des Producteurs de Bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN) qui « peut laisser croire que la production de bananes est issue de l’agriculture biologique ».

Les grands panneaux d’affichage 4 par 3 le long de certaines routes de Martinique et le message véhiculé avait été très mal reçu par les internautes. Certains évoquaient une publicité mensongère quant au label bio.

Dans un communiqué, l’État rappelle que l’article L121-1 du code de la consommation interdit toute publicité qui repose sur des allégations, indications ou prestations fausses ou de nature à induire en erreur le consommateur.

« Une récente campagne d’affichage de l’Union des Groupements des Producteurs de Bananes de Guadeloupe et de Martinique (UGPBAN) peut laisser croire que la production de bananes est issue de l’agriculture biologique » peut-on lire dans le communiqué.

« Les bananes issues de la production biologique représentent moins de 2 % de la production totale de l’UGPBAN. Cette communication peut ainsi induire en erreur le consommateur » poursuit le communiqué.

« L’État a donc initié une enquête en matière de pratique commerciale trompeuse visant à faire cesser la campagne de communication. Cette enquête peut conduire à une injonction de retirer les affiches concernées et à des amendes » conclut le communiqué.