Agression d’un médecin dans l’exercice de ses fonctions à la Maison Médicale de Trinité

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Un médecin a été agressé dans dans l’exercice de ses fonctions, le Dimanche 04 Juillet aux  à la Maison Médicale de Garde de Trinité.  Il était environ 22 heures, alors que le praticien prenait en charge une jeune patiente, le père de cette dernière l’a brutalement menacé, indique l’ARS dans le communiqué ci-dessous. Bilan de cette agression : un médecin profondément choqué.

L’ARS et l’Ordre des Médecins « déplorent et condamnent avec la plus grande fermeté cette agression, notamment dans un contexte de crise sanitaire, qui impacte particulièrement les professionnels de santé et leur engagement pour la santé de tous ».

Le Directeur général de l’ARS Martinique, a appris avec une très vive émotion l’agression violente d’un médecin, dans l’exercice de ses fonctions.

Ce dernier a été brutalement menacé par le père d’un de ses jeunes patients le Dimanche 04 Juillet aux alentours de 22h00, à la Maison Médicale de Garde de Trinité, alors qu’il prenait en charge la fille de ce dernier. Bilan de cette agression : un médecin profondément choqué.

Le Directeur général de l’ARS Martinique, la Présidente de l’URML, le Président de la Permanence de soins ambulatoires libérale de Martinique et le Président de l’Ordre des Médecins, déplorent et condamnent avec la plus grande fermeté cette agression, notamment dans un contexte de crise sanitaire, qui impacte particulièrement les professionnels de santé et leur engagement pour la santé de tous.

Ils tiennent à exprimer leur profonde reconnaissance à l’ensemble des professionnels de santé pour le travail remarquable qu’ils accomplissent chaque jour, dans des conditions parfois difficiles, au service de leurs patients.

Aucune violence n’est justifiable, elle est de surcroît considérée comme un acte répréhensible : agresser un professionnel de santé est passible de 3 ans d’emprisonnement et de 45 000€ d’amende.

Le Directeur général de l’ARS Martinique, la Présidente de l’URML, le Président de la Permanence de soins ambulatoires libérale de Martinique et le Président de l’Ordre des Médecins, témoignent au professionnel agressé leur soutien et lui adresse tous leurs voeux de rétablissement.