Air France et Corsair augmentent les prix des billets entre l’hexagone et les outres mers

Vues : 14

Dans une entreprise, la juste mesure est toujours difficile à trouver et plus particulièrement en période de crise. Mais la crise ne peut justifier des mesures injustes remettant en cause des principes d’équité et de justice.

Air France et Corsair ont décidé d’appliquer en outre mer une des règles du transport aérien appliquée dans d’autres pays , en l’occurrence la réduction à 23kg et à un bagage pour la clientèle d’outre mer. Cette décision touchera plus spécifiquement les familles qui voyagent en économique, donc socialement  celles qui sont les plus exposées. La règle qui sera  appliquée n’est pas technique, elle n ‘est apparemment pas liée à des questions  de sécurité, ce n’est pas une question de surcharge, mais indiscutablement une nouvelle stratégie commerciale.

En effet pour un bagage supplémentaire de 23 kg, le client aura à payer 75 e et  200 E pour un bagage supplémentaire.  Pire l’augmentation tarifaire qui en découlera ne fera l’objet d’aucune réduction du billet de base, mais aggravera une situation sociale déjà très difficile pour un grand nombre. Je rappelle que de nombreux  billets, entre les pays d’outre mer et la France, sont subventionnés, par l’Etat et les collectivités régionales, qui apportent 40 à 50 % du prix moyen.

C est dans un manque de concertation totale avec l’Etat et les collectivités que cette subtile augmentation du prix du billet est décidée.
Je suis un fervent partisan de l’amélioration des liaisons entre les pays d’outre mer et leur voisinage, mais nul ne peut ignorer l ‘importance des liens familiaux qu’il y a entre l’hexagone et ces pays d’outre mer et que c’est au nom  du principe de continuité territoriale  que l ‘Etat et les collectivités apportent des moyens financiers publics importants.

Cette décision est donc injuste et ne tient pas compte des politiques publiques liées à la continuité territoriale.

Serge Letchimy

 

Photo : sergeletchimy.fr