L’avocat Alex Ursulet fait l’objet d’une plainte pour viol et harcèlement sexuel

Connu pour avoir défendu le tueur en série Guy Georges en juillet 2007, Alex Ursulet est un avocat qui bénéfice d’une grande réputation en Métropole et en Outremer. Mais, il lui arrive également de passer de l’autre côté de la justice. Comme au début de l’année 2005 où il est arrêté et poursuivi pour avoir circulé avec une fausse plaque d’immatriculation. Néanmoins, il sera relaxé après sept années de procédure même si très tôt, il était lavé de tout soupçon. Il s’agissait d’une erreur commise par son garagiste.

Aujourd’hui en 2019, il est inquiété pour une affaire qui serait bien plus grave. L’information vient du site en ligne Médiapart, qui annonce que l’avocat martiniquais de 62 ans est « visé par une plainte pour viol ». La plainte est signée d’une jeune avocate qui aurait suivie un stage dans son cabinet au début de l’année 2018. Alex Ursulet est également « visé » pour harcèlement sexuel dans la même affaire. La jeune femme, défendue par Maître Thibault Laforcade, a « versé des copies de SMS et des attestations écrites de témoins à l’appui de sa plainte » note Médiapart.

Selon le site d’information français d’actualité dirigé par Edwy Plenel, « Me Ursulet conteste catégoriquement les accusations portées contre lui, et réplique avec une autre plainte ». « Une procédure disciplinaire est également en cours au conseil de l’Ordre des avocats de Paris. » rapporte le médiat français.

Avocat au barreau de Paris depuis 1983, le pénaliste a écrit plusieurs livres dont « Pourquoi me tutoyez-vous ? » publié chez Flammarion en 2005. Dans ce livre le martiniquais raconte comment il fut victime de brutalités policières après cette fameuse interpellation en 2005 où menottes aux poignets, il était arrêté. L’antillais amateur de boxe thaï et de peinture entre en politique en 1990 et fait campagne pour Jacques Chirac, il est alors conseiller régional RPR de la Martinique.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images RoyalMonaco