Altercation à Fond Larion : Que s’est-il vraiment passé entre le propriétaire et les marcheurs ?

Une altercation a eu lieu entre des résidents de Fond Larion et deux marcheurs, un frère et une soeur , à Sainte-Luce le dimanche 26 mai dernier. Le propriétaire a porté plainte et les promeneurs ont été placés en garde à vue. Cette dernière a été levée après 48 heures.

Depuis le mouvement citoyen du 5 mai dernier pour la libre circulation sur le littoral, la situation est particulièrement tendue à Fond Larion. Une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux montre une altercation entre des promeneurs et des propriétaires, qui a eu lieu le 26 mai dernier.

Mais que s’est-il vraiment passé pour que la situation dégénère autant ? Voici la version donnée par l’avocate des promeneurs. Cette dernière annonce que ses clients portent plainte à leur tour pour « Attentat à la pudeur – Violences volontaires – Captation et diffusion de vidéos et d’images sans leur consentement » :

Compte tenu de la diffusion d’une vidéo tronquée, via les réseaux sociaux et médias locaux, faisant état d’une altercation entre mes clients et des riverains de Fonds Larion, ceux-ci ont décidé d’entamer tout recours nécessaire afin de rétablir la vérité sur les faits évoqués.

Le 26 mai 2019, mes clients étaient réunis à l’occasion de la Fête des Mères, afin profiter d’une journée en famille à la plage de Fonds Larion, sur la Commune de Sainte-Luce.
Lors d’une promenade le long du littoral, ils ont vivement été invectivés par deux riverains un homme et une femme.
L’homme était totalement dénudé tandis que la femme était en maillot de bain.
Tous deux ont pris leur téléphone portable pour s’empresser de filmer mes clients alors qu’ils longeaient la plage.

Sur le chemin du retour, de nouveau le couple s’est montré virulent et menaçant.
L’homme dénudé qui tenait dans sa main son téléphone portable a alors bousculé à plusieurs reprises l’un de mes clients alors que son épouse, a tenté d’étrangler sa soeur.
La scène a été confirmée par des témoins.

Mes clients réservent leurs explications à la justice.
Mais sans plus attendre, ils déposeront une plainte pour les infractions suivantes, dont ils sont victimes : – Attentat à la pudeur – Violences volontaires – Captation et diffusion de vidéos et d’images sans leur consentement. Amandine Auteville-Legendri, Avocate

Dans une autre vidéo le père des promeneurs et Olivier Berrisson de l’association MUN ont donné également quelques explications sur l’incident :

L’association Mun lance un nouvel appel à la mobilisation ce jeudi 30 mai dès 8 heures à Fond Larion.

Nous tous à Sainte-Luce fond Larion ce jeudi 30 mai à 8h ,avec nos tambours, ti bwa,chacha, pour soutenir Cédric, sa sœur…