Après deux ans de cavale, l’évadé retourne en prison à Ducos

Vues : 5201

La Martinique se souvient de cette évasion spectaculaire de l’hôpital de la Meynard. C’était en mars 2016.

Grégory Vincent, qui avait été condamné pour tentative d’assassinat et un meurtre séjournait en prison quand il avait été emmené à l’hôpital pour une blessure grave.

Après l’évasion, gendarmes et policiers étaient aux trousses de l’individu. La population avait été également invitée à aider les forces de l’ordre par le biais d’un appel à témoin.

Des moyens colossaux avaient été engagés pour reprendre celui qu’on surnomme le « Kalif ».

Après des mois de recherches, l’homme a été repéré et interpellé lundi 29 janvier par la Brigade Anti-Criminalité.

Durant sa cavale qui a duré deux années, il a séjourné dans le sud de l’île à Rivière Pilote essentiellement. Mais quand il a su que les autorités étaient sur ses traces, il est venu à Fort de France où il squattait un appartement abandonné à Godissard.

Quand la police a appris qu’un appartement était occupé de façon illégale, des fonctionnaires sont vite allés vérifier. Le prisonnier en cavale s’est rendu sans résistance, il n’était pas armé.

C’est donc un immense soulagement qui fait place après des mois de recherches infructueuses chez les autorités. Pas de perte de temps, il est prévu que l’individu soit présenté au parquet de Fort-de-France dans la journée.

Photo : Facebook Préfet Martinique