Après la mort d’une touriste française attaquée par un requin, Saint-Martin ferme ses plages

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Une touriste d’une quarantaine d’années a été victime d’une attaque mortelle de requin, hier, à la Baie-Orientale à Saint-Martin. La Collectivité a décidé d’interdire la baignade et les activités nautiques pendant 48h sur toutes les plages de son territoire.

Le drame s’est joué dans l’après-midi d’hier jeudi, à une centaine de mètres du rivage, au niveau de la Baie Orientale. Il est environ 14 heures lorsque des témoins entendent une femme hurler, alors qu’elle est partie nager au large.

En dépit de l’intervention rapide des secours, son corps est repêché, dans une mare de sang. La jambe sectionnée. La femme de 40 ans est décédée des suites de ses blessures.

Rapidement, la piste d’une attaque brutale et mortelle de requin est confirmée par les autorités saint-martinoises.

La victime, une touriste en vacances avec une amie et âgée d’une quarantaine d’années, présente des traces de morsures. Une autopsie sera pratiquée dans les heures qui viennent .

Un arrêté interdit la baignade

Afin de retrouver au plus vite l’animal, la Direction de la Mer a sollicité l’aide des marins-pêcheurs de l’Ile du Nord.

De son côté et prenant l’affaire très au sérieux, la collectivité de Saint-Martin a décidé de prendre un arrêté

Il est donc désormais interdit de se baigner et de pratiquer des activités de loisirs nautiques sur tout le territoire pendant 48 heures.

L’ensemble des plages est bien évidement concerné, mais également les îlets Pinel, Tintamarre et Caye Verte.

La police territoriale et la gendarmerie sont chargées de faire appliquer cet arrêté. Des patrouilles ont été déployées.

Photo : Le Pélican Saint-Martin