Arnella le bébé torturé : la nounou n’écope que de 4 ans de prison

Vues : 203

Jolly Tumuhiirwe et Arnella

La vidéo, insoutenable, avait écœuré des millions d’internautes. Une jeune nounou ougandaise, qui avait torturé une petite fille de 18 mois, vient d’être condamnée à seulement 4 ans d’emprisonnement.

Confondue par une vidéo qui, dès lors qu’elle avait été rendue publique, avait fait scandale, la jeune tortionnaire ougandaise a été condamnée ce lundi à seulement quatre ans de prison pour avoir roué de coups le bébé de 18 mois dont elle avait la garde.

Jolly Tumuhiirwe, 22 ans, avait plaidé coupable lors d’une comparution initiale; un crime passible de 25 ans d’emprisonnement. En apprenant la sanction finale, on imagine déjà les réactions des internautes qui, pour certains, réclamaient perpétuité.

Le tribunal de Kampala, vendredi dernier, requalifiait les faits en maltraitance; une infraction passible de cinq ans de prison maximum. Le juge, une femme, estimant que la jeune nounou avait commis des actes « injustifiables et inexcusables », ne la condamne pourtant qu’à quatre ans de prison.

Capture-ecran-nounou-ougandaise

Initialement poursuivie pour tentative de meurtre, celle-ci est restée impassible à l’énoncé de sa peine. La maman de la petite Arnella, elle, éclate en sanglots.

Les images ont choqué le monde entier. La nounou n’était employée que depuis 2 semaines chez les Kamanzi. Fort heureusement, la petite n’a gardé aucune séquelle physique. Mais les parents se disent toujours traumatisés et craignent pour leur fille. Sur la vidéo, on voit la nounou forcer la fillette à manger, la gifler très violemment à plusieurs reprises, avant de la projeter brutalement au sol, la tête la première.

Ces faits sont courants, d’après les internautes, rappelant que « les violences contre les enfants en Ouganda sont largement répandues, à la maison ou à l’école », sans pour autant
susciter autant d’émotion.

Le père de la victime, Eric Kamanzi, 32 ans, a expliqué à la presse ougandaise que son épouse et lui avaient décidé de partager la vidéo avec d’autres parents «afin qu’ils en tirent les leçons». Les parents de la petite Arnella espèrent sincèrement que cela servira d’exemple aux autres domestiques et « montrera que vous ne pouvez pas aller chez les gens, torturer leur bébé et vous en tirer ».

Photos: Daily Monitor et Capture écran You Tube