Audrey Delin, une Guadeloupéenne nommée meilleur recruteur de Montréal

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : , ,

Ce prix récompense des recruteurs et des chasseurs de têtes Nord-Américains méritants. Agée de 29 ans, la Guadeloupéenne Audrey Delin a été inscrite par son entreprise.

« Je trouve que je suis chanceuse » lâche t’elle avec le sourire. Un brin modeste, il s’agit tout de même d’une belle reconnaissance pour la Guadeloupéenne.

La jeune chasseuse de têtes vient d’être nommée « Top Recruiter 2020 » à Montréal, où elle est installée depuis quelques années.

Plusieurs critères ont été pris en compte : l’authenticité, la performance, la connexion authentique, la confiance ou encore le professionnalisme.

Audrey Delin a également pu compter sur des témoignages et des recommandations. Des éléments qui ont su peser dans la décision du jury.

Comme l’une de ses clientes, Anika Nicholas de la Société Ericsson qui salue « le meilleur service que je n’ai jamais eu. J’ai hâte de faire plus d’affaires avec elle ».

L’importance du contact humain

Agée de 29 ans, la Guadeloupéenne, qui a grandi à Pointe-à-Pitre, a obtenu son bac au Jardin d’Essai aux Abymes, avant de tenter sa chance au Canada.

Elle y décroche un Master en Analyse d’Affaires en Technologies de l’Information. Et s’ouvre les portes d’une carrière prometteuse.

Directrice de comptes au sein de l’entreprise « DELAN – Chasseurs de talents en TI », elle doit combiner meilleurs profils et postes à pourvoir.

Passionnée et persévérante, Audrey Delin allie ce détonant mélange qui lui permet une certaine réussite dans son travail.

« C’est un marché agressif. Les profils sont rares. Ce métier demande d’aimer les gens car on est sans arrêt dans le contact humain ».

Et quand il y a certains doutes ou un besoin de se ressourcer, c’est en Guadeloupe qu’elle pose ses valises.

« J’’ai encore ma chambre d’enfant chez ma mère. J’y retourne au moins deux fois par an » conclut Audrey Delin