Avion en provenance d’Italie à destination de la Martinique : Serge Letchimy écrit au Premier Ministre

Dans un courrier publié sur les réseaux sociaux, le député Serge Letchimy a réagi à propos du vol en provenance d’Italie qui doit atterrir en Martinique ce samedi 29 février. C’est le premier homme politique de l’île à s’exprimer sur le sujet depuis la confirmation de l’ARS. Il a adressé ce jour un courrier au Premier Ministre Edouard Philippe, pour réclamer l’annulation de ce vol.

« Des mesures drastiques doivent être prises » indique-t-il, car « la distribution de flyers et de masques à l’aéroport, est insuffisante ».

Monsieur le Premier Ministre,

Samedi 29 février 2020, atterrira en Martinique le BAMOS, un avion en provenance de Milan. Tous ces passagers embarqueront sur le navire de croisière MSC pour une croisière dans la Caraïbe. Des Martiniquais embarqueront aussi sur ce bateau.

Cependant, à Milan, à 60 kilomètres du premier foyer de co us d’Italie, les mesures appliquées sont là, drastiques, les précautions prises ayant placé la ville dans une situation de couvre-feu, boutiques, musées, cinémas, écoles et théâtres sont fermés, établissement d’accueil de personnes âgées sous étroite surveillance.

A la Martinique, sans vouloir stigmatiser l’accueil des passagers en provenance de Milan, la simple mesure de précaution, qui consiste en la distribution de flyers et de masques à l’aéroport, est insuffisante. Ce vol en provenance de Milan doit être carrément reporté ou annulé, afin de répondre à une inquiétude justifiée.

Le bassin caribéen et notamment la Martinique n’étant pas contaminée nous devons la préserver de tout risque de contamination, alors même que cette période de Carnaval et la haute saison amène une grande affluence de touristes.

En l’attente, Monsieur le Premier Ministre, je vous prie d’agréer mes meilleures salutations.
Serge LETCHIMY

Une lettre a été adressée au Préfet Stanislas Cazelles et plusieurs associations montent au créneau pour demander l’annulation de ce charter.