Aya Nakamura raconte son «horrible passage» dans «C à Vous» mais se fait lyncher sur Facebook

En une année, Aya Nakamura est devenue l’artiste qu’il faut inviter sur les plateaux télévisés mais ces sollicitations souvent rémunérées ne laissent pas de bons souvenirs à la chanteuse. Reçue par le magazine Society, Aya Nakamura a poussé un gros coup de gueule, furieuse contre Anne-Elisabeth Lemoine qui l’aurait mal interrogée le jeudi 23 mai 2019.

L’interprète de Djadja aurait du réfléchir avant d’exprimer sa colère contre toute l’équipe de l’émission «C à Vous» diffusée sur la chaîne publique France5. Après son passage en mai dernier, même si son agacement n’était pas manifeste, la nouvelle reine du dance-floor vient de d’évoquer dans le dernier numéro de Society comment elle s’est sentie humiliée : « C’est l’interview la plus malaisante de ma vie. Je voulais me barrer, mais d’une force. C’était horrible. Ils se sont dit : «On entend parler d’elle, on va l’inviter, mais en vrai, on ne connaît rien de ce qu’elle fait.’ Et au lieu de faire leur travail de journaliste avant, ils l’ont fait en direct… »

Selon l’artiste qui a également dans sa cible les chroniqueurs présents sur le plateau de l’émission, Patrick Cohen, Marion Ruggieri et Antoine Genton, l’objectif de Anne-Élisabeth Lemoine était de l’orienter sur un discours de fille Noire de banlieue qui réussit. Remontée contre la présentatrice qui écorchait son nom dès le début de l’émission, Aya Nakamura se lâche : «C’était comme si Anne-Élisabeth Lemoine voulait me mettre dans un délire: «C’est trop dur la cité, je suis une renoi, c’est trop dur» En mode pleurnichage. Alors que non, j’ai jamais dit ça moi, basta!».

Mais sur les réseaux sociaux, les internautes n’ont pas tous compris le message de la chanteuse. Après avoir attaqué l’artiste sur les conditions de sa prestation télévisée du 23 mai dernier, c’est sur son travail qu’ils se sont tous acharnés.

En guise de réponse, une internaute lui assène ce premier conseil : «Et toi ton vrai travail serait de faire de la vraie musique et de savoir t’exprimer correctement au lieu d écrire des textes qui ne servent à rien et qui ne veulent rien dire». Le post a été liké plus de 440 fois. Un autre internaute lui notifie la faiblesse de ses textes : «Elle n’a pas beaucoup de vocabulaire pour s’exprimer …sans doute est-ce cela sa première difficulté…». Quant à son dernier titre, c’est un massacre : «Je l’ai entendu chanter en live…. Pas de voix DU TOUT» ou encore «Au début je me suis dis, elle chante mal mais cela veut peut-être dire quelque chose donc j’ai regardé les lyrics mais j’ai encore moins compris».

En comparant son interview «raté» et ses performances artistiques, les utilisateurs Facebook sont mi figue, mi-raisin : « Un peu comme elle, qui devrait, avant de « chanter » des textes, essayer de les comprendre… ça se fait avant aussi…»

Un florilège de sévères critiques, peu de compassion mais un message facilement décodable : la chanteuse française d’ascendance malienne montre encore une fois ses rapports difficiles avec les médias, télévisions, radios ou plateformes musicales comme  au NRJ Music Awards à Cannes en 2018.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy      Images