Babette de Rozières est furieuse « Angot est sotte  » et les Amis de Dumas portent plainte

L’étincelle allumée par Christiane Angot est très loin de s’éteindre. Ulcérés, sidérés les ultramarins sont encore choqués des propos de la chroniqueuse de Laurent Ruquier. Pis encore, ils jugent inconcevables que sur « une chaîne publique » des commentaires minimisent l’horreur de l’esclavage. Intolérables, pour d’autres ce sont les mots de Laurent Ruquier qui considérent l’Affaire Christiane Angot comme une polémique inutile.

Sur TV5 monde, ce mercredi 5 juin, l’élue parisienne Babette de Rozières a fustigé tous ceux qui cautionnent cette concurrence des mémoires. Les critiques les plus sévères s’adressaient à  Christine Angot. « C’est une sotte, elle est malade » a déclaré la guadeloupéenne au micro de Patrick Simonin. « Si elle veut bien, je peux mettre à sa disposition différents documents, des livres pour qu’elle revoit son passé historique. C’est inacceptable ! » a ajouté Babette de Rozières qui s’est dit révoltée.

L’association des amis du général Dumas va encore plus loin et porte plainte.
Claude Ribbe, en sa qualité de président de l’association des amis du général Dumas, a déposé plainte le 5 juin 2019 contre X du « chef d’apologie du crime de réduction en esclavage » entre les mains du Procureur de la République de Paris.

Samedi 1er juin, alors qu’elle recevait Frantz Olivier Giesbert, Christine Angot faisait un commentaire surprenant en comparant les douleurs des esclaves noirs et ceux des juifs gazés durant la seconde guerre mondiale : « Le but avec les Juifs pendant la guerre, ça a bien été de les exterminer, de les tuer, et ça introduit une différence fondamentale, alors qu’on veut confondre avec par exemple l’esclavage et l’esclavage des Noirs envoyés aux États-Unis ou ailleurs, et où c’était exactement le contraire. C’est-à-dire l’idée c’était qu’ils soient en pleine forme […] en bonne santé pour pouvoir les vendre et pour qu’ils soient commercialisables ».

Depuis les réactions de la communauté noire en France, les afrodescendants aux Antilles, les élus ultramarins sont vives. Blessés, les descendants d’esclaves noirs continuent d’animer des discussions dans lesquelles ils dénoncent une concurrence  (honteuse) des mémoires et soulignent la dangerosité des propos de Madame Angot qui sont loin d’apaiser les rancœurs et loin de créer une cohésion sociale.

Babette de Rozières furieuse contre Christine Angot (C'news Actus Dothy)

AFFAIRE ANGOT – PARIS : Elus des Antilles, Afrosdescendants, associations de l'hexagone et aujourd'hui des personnalités influentes se révoltent contre les propos de la chroniqueuse de #ONPC. Extraits de Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Mercredi 5 juin 2019

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy  – Images Captures écranTV5 C’news Actus Dothy