Bagarre à Orly : Plusieurs plaintes, des gardes à vue et 54 000 euros de dégâts pour la boutique duty-free.

Après la scène violente entre les deux rappeurs Booba et Kaaris, les deux hommes et leurs proches ont été entendus par la Police. Interpellés depuis jeudi 2 août, les deux artistes étaient encore en garde à vue, une garde à vue prolongée jusqu’à ce matin vendredi 3 août 2018.

Dans le même temps, les avocats respectifs de Booba et Kaaris (ex-protégé de Booba) défendent leur client. Interrogés dans les médias,  pour l’avocat de Kaaris, Arash Derambarsh, il s’agissait d’un guet-apens contre Kaaris et l’élu de confirmer sa thèse en mentionnant le nombre de personnes retenues en garde à vue. Des gardés à vue plus nombreux du côté de Booba.

Mais l’avocat du rappeur Booba, rejette cette thèse, selon lui la bagarre aurait été provoquée par Kaaris.

Aucune confrontation n’est encore prévue entre les deux rappeurs.

Au total, quatorze personnes ont été interpellées et placées en garde à vue.

A la suite de cette bagarre, très commentée sur les réseaux sociaux, Aéroport de Paris a décidé de porter plainte pour « trouble à l’ordre public avec préjudice d’image et financier », « mise en danger de la vie d’autrui ». Air France a déposé également une plainte qui chiffre à 8500 euros son préjudice dû aux retards subis par plusieurs de ses appareils. Le gérant de la boutique Relay fait état de 54.000 euros de dégâts et a également déposé une plainte.

Le Hall 1 a été rouvert une heure après la bagarre, des vols ont été retardés jusqu’à une demi-heure.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesMontage C’news Actus Dothy