Bagarre entre deux femmes à Sainte-Marie : Que s’est-il vraiment passé ?

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

L’affaire avait été relayée dans les médias, une bagarre entre deux femmes à Sainte-Marie sur fond d’élections municipales. L’une d’entre elle, qui aurait perdu deux dents, avait porté plainte à la brigade de gendarmerie de Sainte Marie. Mais selon l’équipe de Bruno Nestor Azerot, l’affaire a été classée sans suite par le Procureur de la République.

Dans un message titré « Une prétendue bagarre entre deux femmes à Sainte-Marie : La vérité rétablie » et posté sur les réseaux sociaux un collaborateur du maire sortant explique ce qui s’est passé entre ces deux femmes :

Le 3 mars dernier, Madame Muguette JEAN-BAPTISTE, commerçante au Morne des Esses, avait prétendu avoir été agressée par une employée municipale, partisane de l’équipe de Bruno Nestor AZEROT.

La prétendue victime indiquait avoir perdu deux dents et avait ainsi porté plainte à la brigade de gendarmerie de Sainte Marie.

Ce lundi 9 mars 2020, le Procureur de la République vient de classer sans suite cette affaire.
Madame Jocelyne DACLINAT, l’agent municipal injustement mis en cause, n’avait tout simplement commis aucun des faits qui lui étaient reprochés.

Un officier de police judiciaire à la retraite, qui avait assisté à toute la scène, avait d’ailleurs témoigné en ce sens.

Si la vérité a vite été rétablie, Madame Jocelyne DACLINAT se réserve le droit d’engager une action en réparation pour propos mensongers.