Balmain présente ses mannequins virtuels et déclenche la colère des Instagrammers

Olivier Rousteing, directeur artistique de Balmain, a présenté hier, ses nouveaux mannequins virtuels, pour mettre en avant les collections de la célèbre maison de haute couture française. Ces trois nouvelles muses sont prénommées Margot, Shudu et Zhi, et ne sont autres que des mannequins … CGI (Computer-generated imagery).

De quoi déclencher la colère des Instagrammers qui craignent que des top-modèles de synthèse puissent remplacer des modèles humains.

À l’instar de Steeven Jean-Yves Zamor, directeur de l’agence de mannequin Your Angel qui n’a pas caché son mécontentement après la publication de la première Balmain Army sur Instagram : « L’humain ne s’arrêtera jamais avec sa foutue technologie et détruire le peu de travail que les vrais mannequins ont » a-t-il déclaré dans l’une de ses story.

Ces androïdes dont la plus célèbre s’appelle Shudu, devenue égérie de la marque Fenty Beauty créée par Rihanna, ne font pas l’unanimité.

Pour certains, ces mannequins de synthèse sont considérées comme de l’art, mais beaucoup ne se reconnaissent pas à travers cette image parfaite que reflète ces avatars de top-modèles.