« Bas les pattes sur Cambusy » : La CGTM apporte son soutien à Bertrand Cambusy

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : , ,
cambusy

Dans un communiqué l’organisation syndicale CGTM indique porter « son entière solidarité à Bertrand Cambusy« .

La CGTM dénonce « l’intense campagne de dénigrement sur les média et les réseaux sociaux » à l’encontre du secrétaire général de la CSTM :

BAS LES PATTES SUR CAMBUSY ! BAS LES PATTES SUR LES TRAVAILLEURS EN LUTTE ET LEURS ORGANISATIONS SYNDICALES !

Depuis plusieurs jours, une intense campagne de dénigrement sur les média et les réseaux sociaux est dirigée contre Bertrand CAMBUSY, le secrétaire général de la CSTM. Cette campagne est orchestrée en sous-main par le camp patronal.

La CGTM dénonce ces initiatives et porte son entière solidarité à Bertrand Cambusy.
Notre solidarité va également aux travailleurs militants de son organisation syndicale et particulièrement à ceux de la SOTRAVOM qui se trouvent confrontés depuis plusieurs mois à l’arbitraire de leur patron, mais aussi à la désinvolture et la lâcheté des autorités organisatrices ou responsables du transport en Martinique. le 27 février 2019, un élu ayant eu en charge la gestion du transport dans une communauté d’agglomération déclarait avoir eu l’occasion d’intervenir pour exiger l’immobilisation de certains véhicules utilisés pour exploiter certaines lignes à cause de leur mauvais état.

Contrairement donc à ce que laissent supposer les petites rengaines distillées, pas plus la CSTM ou Cambusy, que tous les autres salariés des transports en commun ne sont responsables de la situation déplorable qui existe dans ce secteur sur tout le territoire de la Martinique, et pas seulement dans le centre. Au contraire, ce sont ces salariés qui poussent des cris d’alarme contre des situations d’inconfort et d’insécurité pour les usagers. La situation exécrable de ces transports en commun dure depuis des dizaines d’années, au grand mécontentement des usagers et des salariés.

Etat, élus, autorités organisatrices ou responsables du transport en Martinique se montrent incapables de prendre la moindre initiative pour ne pas mécontenter des intérêts privés, devant lesquels ils sont tous à genoux. De fait, ils sont opposés aux intérêts de la population.
C’est pourquoi, la CGTM dénonce l’actuelle campagne sournoise contre des travailleurs en lutte et leur représentant syndical. Ces attaques concernent l’ensemble du camp ouvrier I

Photo : Makacla