Blocage de la direction de la poste à Fort de France : La CGTM refuse le licenciement d’un délégué syndical pour faute grave

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Accès impossibles à la direction de la Poste de Martinique depuis ce jeudi matin 19 novembre. Au lieu des habituels allers et venues des salariés, des militants RVN ( Rouge Vert Noir) jouent du tambour sur place, bloquant ainsi les bureaux. La CGTM Poste et télécommunication
dénonce le non respect par la direction du droit de retrait exercé par le Délégué Syndical CGTM Kévin Zobal. Le salarié également militant RVN est menacé de licenciement pour faute grave.

Selon le syndicat, cet employé informatique aurait dénoncé la distribution d’un stock de masques périmé aux salariés de l’entreprise lors du premier confinement. L’agent a alors fait valoir son droit de retrait depuis plusieurs mois, considérant que sa santé et celle des autres employés étaient menacées.

Le conseil de discipline prévu ce jeudi matin à Paris pour le sanctionner devrait être reporté pour non respect des droits de Kévin Zobal et de ses défenseurs.

La CGTM et les militants veulent rencontrer la Direction de La Poste de Martinique pour exprimer trois revendications essentielles :

L’annulation de la procédure disciplinaire engagée contre Kévin Zobal, le rétablissement de l’ensemble de ses droits et le versement des salaires indûment supprimés depuis juin 2020 selon la centrale syndicale.