Blocage de la SARA : Le directeur de la raffinerie s’exprime

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
directeur-sara

Depuis ce matin, les stations de Martinique sont prises d’assault par les automobiliste en raison du durcissement du mouvement de grève de la CSTM.

Après le blocage des bus et des navettes maritimes, la CSTM s’attaque à la SARA. Ce lundi matin 25 mars, ils ont empêché l’accès à la raffinerie et à la demande du préfet, les forces de police sont intervenues afin de débloquer la SARA. Mais la situation est loin d’être réglée.

Après cette mobilisation devant la raffinerie, les automobilistes se sont rués vers les pompes provoquant d’énormes embouteillages aux abords des stations de l’île. « Quand il y a 400 mètres, 800 mètres de files d’attente, c’est dangereux pour la circulation » a déclaré Philippe Guy, Directeur de la SARA qui s’est exprimé sur les Réseaux Sociaux :

« Nous, en tant que producteur d’énergies, tenons à mettre à disposition du carburant. Ce matin, effectivement, dû à l’assemblée générale, les camions n’ont pas pu rentrer, je dois constater que cela s’est fait dans le calme. Aujourd’hui, les conducteurs de camions citernes sont rentrés au dépôt pour des raisons évidentes de sécurité. Maintenant, il faudra voir quand ils se représentent si les présents de la CSTM Martinique les laisse accéder, ce que je souhaite parce qu’il y a énormément de files d’attente dans les stations-service et le gros problème pour moi c’est un problème de sécurité. Quand il y a 400 mètres, 800 mètres de files d’attente, c’est dangereux pour la circulation. Je ne peux que rechercher une solution qui permette à l’ensemble de nos consommateurs d’accéder aux carburants dont ils ont besoin tous les jours. Je suis toujours prêt à recevoir tout le monde. »