Boycott des hypermarchés : Yan Monplaisir explique aux élus martiniquais pourquoi ils doivent sortir du silence

Lors de la dernière séance plénière, Yan Monplaisir a expliqué aux élus martiniquais pourquoi ils doivent sortir du silence et dénoncer les blocages des hypermarchés de l’île.

Depuis plusieurs week-end, les hypermarchés de l’homme d’affaires martiniquais Bernard Hayot, le plus important acteur économique de l’île, sont bloqués par des militants anti-chlordécone.

Ces derniers l’ont pris pour cible afin d’alerter les pouvoirs publics et dénoncer l’empoisonnement des Martiniquais et de l’île par le chlordécone, un dangereux pesticide. « La quasi-totalité des Guadeloupéens et des Martiniquais sont contaminés par ce pesticide ultra-toxique, utilisé massivement de 1972 à 1993 dans les bananeraies » écrit Le Monde.

Lors de la dernière séance plénière, Yan Monplaisir a expliqué aux élus martiniquais pourquoi ils doivent sortir du silence et dénoncer les blocages des hypermarchés du Groupe Bernard Hayot.

Voici la déclaration de Yann Montplaisir, lui-même homme d’affaire :

Pourquoi attaque-t-on Mr Bernard Hayot ? Parce qu’il est riche, parce qu’il a réussi, parce qu’il est blanc, parce qu’il est béké. Voilà pourquoi on l’attaque ! C’est tout cela que l’on attaque.

C’est cela qu’on lui reproche. On lui reproche d’avoir réussi.
Pourquoi n’attaque-t-on pas un tel ou un tel.
Pourquoi attaque-t-on seulement les magasins de ce Monsieur ?

Et je n’ai pas à le défendre ici. Vous savez très bien que quelque fois je suis très critique concernant un certain nombre d’aspects de la vie économique de notre pays.

Mais de grâce, ne tombez pas dans ce panneau qui consiste à vous faire les complices, de fait, je le dis à note collègue, de ce qui n’est pas défendable.

Cette cause doit rassembler les Martiniquais de bon sens (….) Nou pa ni dwa lévé racism an péi ta la. C’est cela qui est en train de se passer.

C’est le prémice de cela et c’est pour cela que je dis : faites attention !
Et le Président l’a dit. Parce que si l’on commence à aller de dérapages en dérapages, on ne sait pas jusqu’où ira la violence dans ce pays.
Je ne veux pas que nous soyons les complices par notre silence de cela ! »

Qui est Yan Montplaisir ?
Il est le vice-président de la Collectivité territoriale de la Martinique CTM (Groupe ba peyi-a an chans). Il brigue aux prochaines municipales de 2020 la commune de Saint-Joseph.