Brigitte Macron se sent dans une « position curieuse » pas vraiment comme une First Lady

Vues : 3102

Brigitte Macron « ne sent pas comme une First Lady ». En visite aux Etats-Unis la semaine dernière, la femme d’Emmanuel Macron s’est confiée au magazine The Connexion (French news and views)

Selon ses propos, dans cette interview accordée, suite à sa visite à Washington, la première dame française se trouve dans une position « curieuse ». Brigitte Macron pense avoir eu la chance «d’échapper» au protocole qu’elle devait respecter durant sa visite à la Maison Blanche.

La première Dame française, a préféré ce jour là, rapporte le magazine en ligne, visiter une école d’art à Georgetown, Washington, le dernier jour de la visite.

Pendant ses deux jours de visite, Mme macron a aussi déclaré : « Dans ma tête, je suis l’épouse d’Emmanuel Macron, pas l’épouse du président. Je ne me sens pas du tout comme une «Première Dame». Il faut représenter tous les Français. Mais, je vis une vie normale. Je rencontre des gens. Je n’ai pas changé mon apparence ni ma façon de vivre. »

L’ancienne enseignante a expliqué comment le protocole l’oblige a contrôlé souvent ses mouvements et sa position, « ce qui peut être un défi ».

Elle poursuit et le journal ajoute : qu’habituellement, « Il y a un autocollant sur le sol, et je me tiens là où on me l’a dit. Nous sommes là, sans vraiment «être là». C’est très curieux. En tant que Première Dame, nous ne devons pas nous importuner, parce que nous ne sommes pas ceux qui ont été élus. La position n’est pas toujours aussi simple.»

Brigitte Macron qui se sait pister, a avoué : « Il n’y a jamais de -temps libre-. Où que vous soyez, il y a toujours quelqu’un qui peut et qui veut prendre une photo. Il n’y a jamais un moment où vous pouvez être totalement à l’aise. »

Alors, qu’elle a assumée de nombreuses fonctions de «Première Dame», notamment en devenant la marraine de Yuan Meng, le premier bébé panda né et élevé dans un zoo français, au ZooParc de Beauval, Brigitte Macron reconnaît avoir subi de nombreuses critiques.

La controverse sur son rôle au palais de l’Elysée a permis de clarifier son statut. La First Lady, ne reçoit aucun salaire et n’a aucun rôle gouvernemental spécifique au-delà de celui de «première dame» (bien que n’étant pas une fonction officielle en France).

Mme Macron a accueilli la militante Angelina Jolie, en janvier dernier, à l’Elysée, la star de cinéma hollywoodienne est également ambassadrice de l’ONU ( l’Organisation des Nations Unies). Brigitte Macron et Angelina Jolie auraient parlé d’éducation des femmes et de la violence contre les femmes.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesChallenger.fr/Sputniknews.com/ParisMatch