Cancer : Une des 10 meilleures femmes médecins aux USA

Kathie-Ann Joseph médecin de l’année de la santé et des hôpitaux de New York en 2016 est aujourd’hui la première afro-américaine professeure en chirurgie. Elle exerce désormais dans l’un des plus grands centres médicaux des Etats-Unis. Diplômé à Harvard et de Columbia, la Dre Kathie-Ann Joseph apporte une contribution significative à la recherche et au traitement du cancer du sein. Kathie-Ann Joseph s’intéresse à répondre plus particulièrement, aux besoins des femmes afro-américaines, qui sont confrontées à une plus grande mortalité par cancer du sein que les femmes blanches.

Le Centre médical universitaire NYU Langone Health est l’un des plus côtés des Etats-Unis. Il est classé 9ème dans tout le pays. Situé à New York, le complexe médical est également affilié à l’Université de New York. La caribéenne Kathie-Ann Joseph a réussi a se faire sa place chèrement acquise. Elle enseignera à la faculté de chirurgie du NYU Langone Health de New York.

La presse jamaïcaine salue la persévérance d’une brillante compatriote. Par son parcours dans l’excellence elle prouve à tous que tout est possible en Amérique. Barack Obama l’a clairment laissé entendre dans cette phrase. Des mots qui résonnent : « Vous avez la capacité et les dons pour faire tout ce que vous voulez. C’est votre tour maintenant de changer le monde. Oui, nous pouvons le faire ! ».

Kathie-Ann Joseph est un éminent chirurgien née dans la Caraïbe. Son père travaillait comme directeur pour Pan Am et sa mère était infirmière. Ses parents sont des Jamaïcains qui ont émigrés aux États-Unis en 1967 après la naissance de leurs trois enfants. La plus jeune, Kathie-Ann est née à l’hôpital espagnol de la ville de Sainte-Catherine. Elle a grandi à Brooklyn et fait toutes ses études aux États-Unis. Après un baccalauréat en sociologie en 1991, Kathie-Ann Joseph sort diplômée des prestigieuses Universités de Harvard et de Columbia.

Au cours de ses études à Harvard, entre sa première et sa dernière année, Kathie-Ann Joseph a travaillé sur un projet de dépistage du cancer du sein et du col de l’utérus au Harlem Hospital, New York, pour les femmes afro-américaines âgées. L’expérience lui a ouvert les yeux sur le fait que «tout le monde n’est pas exposé aux mêmes soins de santé» indique t-elle sur le site Web du département de chirurgie de Columbia..

La jamaïcaine a connu des moments de joie mais aussi des moments difficiles qu’elle raconte dans un profil de Crain’s New York Business. Au cours de la première année à Harvard, sa mère est décédée d’un cancer du col de l’utérus. Le jour où l’étudiante en médecine a reçu la nouvelle, juste après avoir terminé ses examens, a été le jour le plus difficile de sa vie, a-t-elle commenté sur le site. Mais cela l’a également inciter à consacrer sa vie au traitement des femmes atteintes de cancer.

Selon le site Web du département de chirurgie de Columbia, les recherches du Dr Kathie-Ann Joseph sur le mécanisme par lequel le blocage de RAGE affecte la croissance des tumeurs ont donné des résultats significatifs.

La Dr Kathie-Ann Joseph est la première femme noire à être nommée à la faculté du département de chirurgie du New York-Presbyterian Hospital / Columbia University Medical Center. En 2016, News Americas cite Kathie-Ann Joseph parmi les 10 meilleures femmes médecins nées dans les Caraïbes aux États-Unis. Avant cela, Kathie-Ann Joseph devenait le médecin de l’année de la santé et des hôpitaux de New York.

Egalement, première femme afro-américaine à être nommée à la faculté du département de chirurgie du New York-Presbyterian Hospital / Columbia University Medical Center (NYPH / Columbia), la Dr Kathie-Ann Joseph apporte une contribution significative à la recherche et au traitement du cancer du sein.

Dorothée Audibert-Champenois (BLKNnews) – Images Facebook