Cannes : De jeunes acteurs guyanais au Festival du Film Panafricain présentent « Les Pépites du Fleuve »

Inédit au Festival International du Film Panafricain. Sur le Tapis Rouge du FIFP, plusieurs jeunes guyanais sont venus défendre leur film, un moyen-métrage documentaire, l’un des favoris pour le Dikalo Awards 2019.

Mercredi soir sur la Croisette, le fondateur camerounais Basile Nguangue Ebelle a lancé la compétition pour le prix Dikalo Award, du meilleur film dans différentes catégories. Parmi les documentaires en lice pour cette saison 2019, les jeunes protagonistes du film « Les Pépites du Fleuve » de Marie-Sandrine Bacoul ont suscité un grand intérêt auprès du public présent à la cérémonie d’ouverture du Festival du Film Panafricain de Cannes. Cette délégation de jeunes guyanais n’est  pas passée inaperçue à l’Espace Miramar, c’était leur première apparition dans un Festival de cette importance.

Mercredi soir au cinéma Miramar, sur le Boulevard de la Croisette, de jeunes acteurs, émus et enthousiastes d’être là, ont fait leurs premiers pas de vedettes de cinéma sur le tapis rouge du FIFP (Festival International du Film Panafricain). Encadrés, tant par l’équipe de réalisation que par des amis journalistes, telle Laurence Tian Sio Po de Guyane la 1ère ou leur réalistrice Marie-Sandrine Bacoul, les comédiens du film ont pris plaisir à montrer l’intérêt qu’ils ont eu à faire ce film qui décrit les inquiétudes, les doutes mais aussi les espoirs d’une certaine jeunesse guyanaise. Celle qui vit sur le fleuve du Haut-Maroni.

La communauté djuka, est basée tout au long du Maroni, un fleuve frontière entre la Guyane française et le Surinam où habitent les Aluku et les Djuka, des descendants des esclaves marrons échappés aux XVIIIe et XIXesiècles des plantations de la Guyane hollandaise. Malgré les développements modernes, leur habitat est resté très traditionnel (un mélange de traditions des sociétés africaines et des Amérindiens, les premiers habitants des Amériques avant les occidentaux). C’est le décor du film où quatre jeunes de Guyane s’interrogent sur leur avenir.

Nafline, Gleadine, Oldricia et Dylan qui terminent leur classe de troisième, vont devoir quitter le fleuve du Haut-Maroni pour le littoral. Il n’est jamais aisé de partir loin de son environnement et pourtant comme de nombreux jeunes, les acteurs du film de Marie-Sandrine Bacoul ont plein de rêves dans la tête.

Des rêves qui pourraient les conduire sur la plus haute marche du podium, dimanche prochain à la cérémonie de clôture du Festival. Pour immortaliser cette aventure, la jeune délégation guyanaise est filmée sous tous les angles par Mykes, assistant réalisateur, Karl le Chef-monteur, Patko, le compositeur, à l’origine de la musique du film, de Victor, Karine, Coraline et Laurence Tian Sio Po. Tous bénévoles sont ici à Cannes pour soutenir « Les Pépites du Fleuve », un film réalisé par la guyanaise Marie-Sandrine Bacoul. Le documentaire de 52 mn, sorti en janvier dernier est dans la sélection officielle du FIFP et sera projeté à l’Espace Miramar, dimanche 21 avril à 22 heures.

La 16ème édition du FIFP est lancée (C'news Actus Dothy)

LE SEUL FESTIVAL DU FILM PANAFRICAIN se déroule à CANNES sur la CROISETTE. Des flms de tous les pays en lien avec le panafricanisme sont diffusés à l'espace MIRAMAR sur le Boulevard de la Croisette. Du 17 au 21 avril, les réalisateurs et professionnels du CINEMA sont ici, pour défendre leur film et recevoir, le grand prix, le DIKALO AWARD. Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy FESTIVAL INTERNATIONAL DU FILM PANAFRICAIN Basile Ngangue Ebelle Maklor Babutulua #cinéma #film #récompense #prix #afrique #antilles PLUS D'INFOS ==>>https://www.people-bokay.com/festival-panafricain-la-martinique-la-guyane-et-haiti-misent-pour-un-dikalo-award-a-cannes/https://www.people-bokay.com/cannes-de-jeunes-acteurs-guyanais-au-festival-du-film-panafricain-presentent-les-pepites-du-fleuve/

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Mercredi 17 avril 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Crédit photos C’news Actus Dothy