Caraïbe-Brexit : Ils sont rattachés à l’Angleterre mais galèrent pour obtenir un passeport anglais

Guilaine Brutus est d’origine haïtienne mais a longtemps vécu aux Îles Turques-et-Caïques, comme d’autres personnes des Caraïbes, elle a fait le choix de s’installer en Angleterre. Mais si les avantages sont indéniables pour la mère de famille, elle a du suivre une longue procédure pour obtenir son titre de séjour au Royaume Uni. Aujourd’hui, les questions migratoires sont à l’ordre du jour pour tous les ressortissants de la Caraïbe.

Guilaine Brutus vit à Leeds au Nord de l’Angleterre

Depuis 2016, le Brexit à ravivé les inquiétudes de tous les immigrés en situation légale ou illégale, qu’ils soient de l’Union Européenne ou de la Région Caraïbe. L’occasion de comprendre les différences de traitements de ces migrants sur le sol anglais. Guilaine Brutus est une spécialiste des questions d’immigration, elle travaille en étroite collaboration avec un avocat qui l’éclaire sur les procédures d’obtention de visas et de titres de séjour.

Communauté antillaise et haïtienne de Londres

Tout au long de l’année sa priorité est d’aider les demandeurs d’asile qui souhaitent travailler en Angleterre et y vivre. Comme eux, la caribéenne a connu les longues périodes d’incertitude mais n’a jamais renoncé à son projet de vivre en Grande-Bretagne. Elle aurait pu poursuivre ses études aux Etats-Unis où est basée une importante communauté haïtienne, mais Guilaine Brutus a finalement terminer ses études universitaires à Londres et obtenu sa maîtrise avant de se lancer dans la vie active à Leeds où elle réside.

Guilaine Brutus originaire d’Haïti 

Si l’éducation est gratuite en Angleterre, Trouver un boulot n’est pas de tout repos pour les ressortissants antillais qui souvent optent pour entrepreneuriat.

La caribéenne a donc choisi de créer son propre business et enthousiaste reconnaît qu’il est quand même bien plus avantageux de vivre au Royaume Uni si on a « des projets » et si on y croit. Le Brexit ne l’inquiète pas, il s’agit là de régulariser sa situation, insiste Guilaine Brutus.

« Ce sera plus difficile pour les nouveaux entrants, mais les immigrés présents auront une période de grâce pendant laquelle leur famille proche pourront les rejoindre » souligne l’antillaise qui prévient que pour elle, même si l’Angleterre est une terre hospitalière, son projet de retourner en Haïti reste intact.

Itw en langue créole d'un caribéenne spécialiste de questions d'immigration (C'news Actus Dothy)

CARAÏBE – BREXIT – EUROPE – ANGLETERRE : Guilaine Brutus est une spécialiste des questions d'iIMMIGRATION. Elle explique en CREOLE les conditions dans lesquelles les antillais comme les européens pourront immigrer au ROYAUME UNI : Inquiètudes, Peurs, NO DEAL, Rapprochement familial. ENTRETIEN en CREOLE. Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Vendredi 3 mai 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Crédit photos C’news Actus Dothy