Carnavalier blessé par un chien de la police en Guyane : Très vives critiques de la classe politique

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Guyane
Mots clés :

Un carnavalier a été blessé par un chien utilisé par la police en Guyane contre les manifestants ce dimanche 10 janvier. L’incident suscite de très vives critiques de la classe politique.

Un chien envoyé contre les carnavaliers et les manifestants ce dimanche 10 janvier, alors que le vidée battait son plein dans les rues de Cayenne. Depuis la colère ne retombe pas ! Surtout que l’animal a mordu un carnavalier. L’idée du responsable de la sécurité publique d’utiliser ce chien ne passe pas du tout et suscite une condamnation de tous bords dans les rangs politiques.

Le président de la collectivité territoriale de Guyane Rodolphe Alexandre a dit qu’il trouvait la présence de l’ animal dans cette histoire disproportionnée.

L’ancienne ministre de la justice Christiane Taubira s’est exprimée dans un communiqué ce lundi 11 janvier dans les termes suivants :

« C’est tellement grave qu’il valait mieux vérifier par trois fois. Quoi que l’on pense des organisateurs et des participants, et des motifs de la manifestation, envoyer des chiens contre des personnes en Guyane est inconcevable et inadmissible.

Si c’est par maladresse, cela révèle une méconnaissance crasse de l’histoire qui sévissait encore il y a moins de deux siècles. Et une grande inaptitude aux responsabilités.
Si c’est délibéré, l’usage n’en étant ni habituel, ni général, ni banal contre des manifestants, c’est une provocation scandaleuse. Que l’on aurait cru exclusive à des forces extrémistes racistes et pro-esclavagistes »

Le député Gabriel Serville a également réagi : « Rien, je dis bien RIEN ne justifie qu’on ne lâche des chiens sur des individus qui manifestent pacifiquement, particulièrement en Guyane et aux Antilles… »

D’autres élus réclament des sanctions exemplaires.

Photo : Capture écran vidéo Instagram