Cédric Cornet l’avenir de la jeunesse guadeloupéenne

Vues : 32

cédric-cornet

La campagne régionales 2010 en Guadeloupe aura eu pour originalité Cédric Cornet. Âgé de 29 ans, Cédric est un jeune guadeloupéen engagé. Co-fondateur du CDI « Collectif Des Inkoruptibles », tête de liste de « Pou Gwadloup an nou ay » aux élections régionales. La moyenne d’âge de ses colistiers culmine à 28 ans et c’est pour la jeunesse guadeloupéenne qu’il se bat.

Leur objectif principal dans ce combat, l’emploi, dans une Guadeloupe où le taux de chômage est très élevé et touche principalement les jeunes. Pour eux, il s’agit notamment de maîtriser les taxes demandées aux petites et moyennes entreprises, qui sont à la base de l’économie en Guadeloupe.

Les jeunes de la liste Cornet parlent aux autres jeunes, leur demandant leur confiance, afin de participer effectivement au développement économique et culturel du pays. Mais pas seulement. Ils sont également sensible au problème des déchets en Guadeloupe. Ils proposent ainsi d’ utiliser la mangrove pour l’élimination naturelle de certains déchets, ceci pour faire taire les mauvaises langues qui les traitent d’inexpérimentés.

« Pou Gwadloup an nou ay » a réussi son pari haut la main et a été entendu par les jeunes, fatigués d’être les laissés pour compte, et les moins jeunes, désespérés de voir leurs enfant obtenir enfin un emploi. Cédric Cornet a largement dépassé les 6% au premier tour des élections régionales en arrivant en troisième ou quatrième position selon les communes. Il obtient ainsi deux siège au Conseil Régional.

« Mon objectif c’est 2014, devenir Président du Conseil Régional. J’ai quatre ans pour me préparer, grandir en maturité. Je suis contre le cumul des mandats ……. J’aurai pu me présenter pour député ….. Pour moi c’est un homme un mandat. C’est clair et net », confie-t-il à Canal 10.

Déterminé et convaincu, Cédric Cornet reste tout de même vigilant, car il sait que le parcours sera semé d’embûches.

cédric-cornet-04cédric-cornet-03cédric-cornet-02


2 commentaires :

  1. MANOH

    Il faut saluer le courage de ce jeune homme, il a raison de montrer le chemin aux autres jeunes, il faut qu’il soit soutenu financièrement et accompagner par des gens d’expériences, mais il doit toute fois resté mettre de ces idées. En Martinique afin de mieux représenter la droite qui doit être plus moderne, je vois bien notre jeune avocat se lancer en créant « une nouvelle dynamique » en tout cas, bravo les jeunes

Les commentaires sont fermés