Céline Languedoc rayonne en Haiti « C’est magnifique ! » la chanteuse est aux «Rencontres des Cultures Créoles »

Quatre jours de prestations et d’activités culturelles ont été programmés au sein des Rencontres des Cultures Créoles. Pour cette troisième édition les organisateurs ont fait de la Réunion, dans l’Océan Indien leur invité d’honneur du 27 au 31 octobre. Céline Languedoc, chanteuse originaire de la Guadeloupe a participé à cette rencontre culturelle après avoir été approchée par l’Association littéraire, «Vagues Littéraires» et par la chanteuse de Jazz guadeloupéenne Véronique Hermann Sambin.

Partir pour la Caraïbe ! Céline Languedoc basée à Paris, n’a pas hésité et l’interprète de «Nou Ké là», raconte sa belle aventure au sein du Festival antillais : «Cet événement est très important pour moi. Haïti est un pays cher à mon cœur par son histoire et ses combats. Je pense qu’il est important qu’avec le climat politique, les artistes se mobilisent pour le pays. Que le monde sache qu’Haïti n’est pas isolée et que nous sommes tous concernés. L’Art est une arme et la musique a cette fonction identitaire et libératrice».

Céline Languedoc, chanteuse guadeloupéenne 

C’est ce soir, jeudi 31 octobre, que la chanteuse intervient sur scène dans un concert Live, accompagnée de musiciens du pays. C’est aussi la soirée de clôture du Festival et la musicienne enthousiaste avoue : «La particularité de ce festival, pour moi guadeloupéenne, c’est qu’il met en lumière ce que nous avons de commun dans le bassin caribéen. La Caraïbe a été fragmentée mais nos racines sont identiques.»

Céline Languedoc argumente en prenant des exemples telles, la langue, la cuisine, la musique. «Il y a des nuances mais qui découlent de la même source. Nous venons tous de l’Afrique. Nous sommes beaucoup plus proches qu’on ne veut nous le faire croire ou voir».

Épanouie sur l’île d’Hispaniola et dans son élément au milieu des artistes du festival «Rencontres des Cultures Créoles», la guadeloupéenne se confie : «Je vis le moment présent. Je profite de chaque instant, de chaque respiration. C’est ce qu’Haïti nourrit en moi. Aujourd’hui, avec les barrages de route, les programmes planifiés peuvent changer dans la journée. Mais toute l’équipe des organisateurs aux artistes, tous se mobilisent pour aller au bout de l’objectif prévu. Pour moi c’est une expérience incroyable!»

Mobilisée et disponible, la chanteuse affirme : «Tout me fait vibrer. Tout, tout me fait vibrer » ajoute Céline Languedoc. «L’identité est tellement forte ici. Dans l’Art haïtien, la créolité portée par l’héritage haïtien est très présente. C’est magnifique !»

Avec les autres artistes le courant passe également : «Nous sommes tous sur la même fréquence. Nous avons tous cette même envie de valoriser le patrimoine créole. Nous tenons à remercier le peuple haïtien pour ce qu’il représente symboliquement et concrètement tant pour le bassin caribéen que pour chacun de nous. Je parle en terme d’endurance, de persévérance et pour la force de vie.»

Céline Languedoc, prestation en septembre 2019

Après un séjour riche de rencontres, il va de soit que Céline Languedoc n’a qu’une hâte : «J’espère pouvoir revenir en Haïti plus souvent. Je voudrais mettre ma musique au service d’initiative comme celle de l’association «Vagues Littéraires». Pouvoir faire des ateliers de chant et participer à la vie sociale de la population», conclut la chanteuse.

Propos recueillis par Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images CL/Facebook.