«C’est désolant !» La CTM prive la Martinique d’une place au Salon International Agricole de Paris

Louis Daniel Bertome, le président en exercice de la Chambre d’Agriculture de la Martinique est navré que les efforts et tous les progrès agricoles martiniquais ne soient pas vus dans l’un des plus grand Salon Agricole d’Europe qui a eu lieu du samedi 22 février au samedi 29 février 2020 . L’homme qui est aussi président de l’Office de Développement de l’Économie Agricole d’Outremer (Odeadom), une organisation domiciliée à Montreuil en région parisienne, lance un appel à Alfred Marie-Jeanne, l’actuel président de la CTM. Louis Daniel Bertome est persuadé qu’en s’organisant plus efficacement et avec un peu plus de bonne volonté, les producteurs, cultivateurs et transformateurs de produits agricoles seront de retour à la Porte de Versailles à Paris.

Mardi 28 février 2020, nous sommes à J+3 de l’ouverture du Salon de l’Agriculture au Parc d’Exposition à la Porte de Versailles dans le 14ème arrondissement de Paris. Alors que le stand d’entrée invite à la dégustation du rhum martiniquais, la visite du côté Martinique n’ira pas plus loin. Au salon International de l’Agriculture 2020, pas de pavillon pour cette île antillaise qui pourtant porte haut ses différentes récompenses dans le secteur agricole. « C’est désolant » confie Louis Daniel Bertome, une situation frustrante pour les professionnels qui tout au long de l’année produisent, cultivent ou transforment l’agriculture martiniquaise, de la banane aux cultures émergentes comme le café.  « C’est aux régions et aux départements d’Outremer d’accompagner les agriculteurs au Salon » s’insurge le représentant martiniquais.

Les agriculteurs sont déçus de manquer ce rendez-vous professionnel. C’est le constat de Louis Daniel Bertome qui s’est déplacé pour l’occasion. Il objecte : la faute vient des décisions de la Collectivité Territorial de la Martinique qui n’aura fait aucun geste pour soutenir financièrement le déplacement des professionnels agricoles vers Paris. Quand l’île de la Réunion déploie plus de 600m2 d’espace pour 28 exposants et que Mayotte, la Guadeloupe et la Guyane attendent de nombreux visiteurs sur leurs stands, la Martinique reste étonnamment absente.

Louis Daniel Bertome, Pdt Chambre d’Agriculture Martinique et Odéadom

C’était pourtant l’occasion de montrer le savoir-faire ultramarin, l’opportunité d’exposer une vitrine martiniquaise riche de produits en tout genre et surtout de permettre aux agriculteurs confirmés comme aux jeunes cultivateurs de se faire connaître. Le Salon International de l’Agriculture est une plateforme agricole qui se tient chaque année à Paris et qui offre une visibilité à tous ceux qui évoluent dans et autour du milieu agricole. Cette année, pour la troisième fois consécutive, le président Emmanuel Macron a inauguré le 57ème Salon international de l’agriculture qui a fermé ses portes samedi 29 février, une journée plus tôt pour cause de coronavirus.

Louis Daniel Bertome, Salon International de l’Agriculture (Paris 28 février 2020)

Responsable de l’Odéadom qui regroupent  deux tuteurs à savoir le Ministère de l’Agriculture et le Ministère de l’Outremer, Louis Daniel Bertome rappelle quelles sont les régions réunies au sein de l’office : « principalement les Antilles, la Guyane, la Réunion et Mayotte. Nous avons un certain nombre d’actions sur Saint-Pierre et Miquelon. Les collectivités territoriales comme la Nouvelle-Calédonie ne sont pas intégrées dans l’Odéadom. L’Odéadom gère également d’autres aides européennes comme le POSEI. Cette aide financière est la plus importante des aides apportées aux agriculteurs ». indique le président martiniquais.

Louis Daniel Bertome et Patrick Bellassée (directeur du CTCS Martinique)

« Nous venons régulièrement à Paris pour le Conseil d’Administration mais aussi pour les comités sectoriels, c’est-à-dire pour défendre les secteurs d’activités comme celle de la banane, de la canne, le filières de diversifications végétales et les filières de diversifications animales, le secteur canne-rhum. Ce sont ces 4 comités sectoriels qui sont présidés par des professionnels des Outremer. »

Et, ce sont justement ces professionnels qui attendent depuis 2018, l’aide que doit leur consentir la Collectivité Territoriale de la Martinique au vu des frais qu’ils ont avancés, il y a 2 ans, pour le Salon International de l’Agriculture. Car insiste Louis Daniel Bertome, la Chambre d’Agriculture de la Martinique n’a pas les moyens d’aider les exposants qui souhaitent participer au Salon Agricole qui se déroule dans l’hexagone. Des solutions peuvent pourtant être envisagées comme la mise en commun de moyens comme le fait déjà les autres régions ultramarines.

Louis Daniel Bertome propose donc au Président de la CTM, Alfred Marie-Jeanne et au Comité martiniquais du Tourisme, de créer avec d’autres partenaires un comité de promotion pour préparer le 58ème Salon International de l’Agriculture de Paris. Une action commune qui pourrait garantir à coup sûr, la présence de l’île au Salon International de l’Agriculture pour l’année 2021.

L’interview de Louis Daniel Bertome, pdt de la Chambre d’Agriculture de la Martinique et pdt de l’Odéadom :

La Martinique grande absente au Salon International Agricole (C'news Actus Dothy)

MARTINIQUE – PARIS : Louis Daniel Bertome, pdt de la Chambre d'Agriculture de Martinique et Président de l'Odéadom basé à Montreuil en région parisienne s'insurge contre le manque de financement qui impacte l'arrivée des agriculteurs au Salon Agricole de Paris. Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy

Publiée par C'news Actus Dothy sur Dimanche 1 mars 2020

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images et vidéo C’news Actus Dothy