« C’est intolérable et criminel » : Lettre ouverte au Président de la CFTU, Alain Alfred

A peine la dernière grève de la CFTU Mozaïk terminée, les usagers doivent faire face à un nouveau blocage qui paralyse le réseau et empêche la circulation des bus sur le territoire Cacem depuis le début de la semaine. Pour AUTM, l’association des usagers transport de Martinique, c’en est trop. Elle adresse une lettre ouverte au Président de la CFTU, Alain Alfred :

« Monsieur Alain ALFRED

Fort de France, le 12 Décembre 2018

Par un accord signé le 20 janvier 2012 entre la Cacem et la CFTU qui prévoit que la CFTU bénéficie d’une délégation de service public (DSP), or à ce jour, elle est dans l’incapacité d’honorer son contrat.

Aujourd’hui, il appartient à l’autorité délégante d’assurer le service public sur son territoire conformément à la loi n° 2007-1224 du 21 Août 2007.

Même en cas de défaillance d’un affrété, le délégataire a obligation de tout mettre en œuvre pour pouvoir au remplacement, soit du personnel soit des transporteurs.
Il doit également s’engager à faire procéder aux réparations courantes, aux visites techniques règlementaires.

Rien de tout cela n’est fait, pourtant Mozaïk nous dit :

Monsieur le Président, vous n’êtes pas sans savoir que vous êtes tenu de réaliser différentes enquêtes de qualité permettant d’avoir une meilleure connaissance de la clientèle.
AUTM a réalisé cette enquête que vous pouvez consulter par ce lien. Vous constaterez que ; I pa bon !

Ceci nous amène à nous demander si la CFTU est bien gérée ? Il serait souhaitable de réaliser un état des lieux de vos propres forces et faiblesses en vous interdisant de faire l’impasse sur les points faibles cachés de l’entreprise.
Avouez que votre management est mis en cause et votre réputation entachée, d’où les conséquences !

Warren Buffet, un homme d’affaires philanthrope américain a affirmé ceci :
« Il faut trente ans pour construire une réputation et cinq minutes pour la détruire. »
L’association des usagers de transport de Martinique exige que l’usager soit placé au cœur des décisions.

AUTM par la présente lettre dénonce le non respect des règles administratives de ce contrat.
L’association des usagers de transport attire votre attention sur le énième mouvement social de la CFTU qui dure depuis trop longtemps.
Ce mouvement a éclaté pour un « juron Martiniquais », puis par un droit de retrait des salariés. Pour donner suite à une irruption imprévue d’un ancien sous-traitant et terminer par un co-traitant.

Dans tout ce « déboulé » ou ce « vidé » les usagers excédés, à la limite de la dépression subissent ces nombreuses grèves sans aucun recours. C’est criminel de laisser des usagers sans transport public en 2018.

Plus de 2000 abonnés voyagent avec le nouveau mode de transport, le TCSP.
5000 usagers utilisent régulièrement le bus pour leurs divers déplacements.
Voici que le réseau de la Cacem est devenu la risée de la Martinique, composé que de quatre communes, Fort de France, Lamentin, Saint-Joseph, Schoëlcher.

Quatre communes bloquées pour l’incompétence de la CFTU. Le pourrissement du mauvais service de la direction de la CFTU a contribué à déconstruire l’humain ainsi que le tissu économique des entreprises de la Cacem, privant des dizaines d’élèves de cours.

C’est intolérable et criminel.
Après plusieurs jours d’immobilisation sur le réseau l’associatif d’usagers vous demande instamment, Monsieur le président, de tout faire pour parvenir à un accord négocié avec les parties intéressées.

Pour éviter des conséquences négatives, nous demandons la mise en place des garanties suivantes, afin de protéger les usagers :
– continuité des déplacements et correspondances
– accès à l’information et prise en charge des usagers lors des aléas par l’opérateur de transport ;
– mise en place d’un financement pérenne et dynamique pour financer le fonctionnement du transport public.

Usagers,
Peuple de Martinique,
Par votre engagement et votre mobilisation
Vous avez les moyens de contraindre la direction de la CFTU à prendre ses responsabilités.
UN SERVICE MINIMUM IMMEDIAT

La présidente
Manuéla AMABLE-POTIRON »