C’est reparti pour la grève au SERMAC et elle risque de s’étendre !

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le syndicat CGTM SOEM l’avait promis, il n’hésiterait pas à relancer le mouvement de grève au Sermac si sa revendication n’était pas satisfaite. C’est chose faite avec le blocage depuis ce jeudi matin 18 mars de trois sites culturels de la ville de Fort de France, à savoir le parc Aimé Césaire l’espace Camille Darsières, et la régie scénique à Sainte-Thérèse. Les trois structures avaient déjà été bloqués durant une semaine lors du précédent mouvement de grève.

Le syndicat proteste comporte contre le comportement qu’il juge agressif d’une professeure de danse du Sermac. Selon lui, cette enseignante réitère insultes et attaques depuis plusieurs années à l’encontre d’agents de sécurité. Vendredi dernier, la tension était retombée dans ce bras de fer quand la CGTM SOEM avait suspendu la grève après la signature d’un protocole avec les cadres de la municipalité de Fort de France.

Ces derniers mènent une enquête pour en savoir davantage sur les reproches faits à l’animatrice. En attendant les résultats, la professeure ne devait plus enseigner, mais le syndicat a annoncé que l’enseignante a récemment donné un cours au Parc Aimé Césaire. La centrale syndicale estime que la ville n’a donc pas tenu parole et elle est en colère d’où la décision de bloquer à nouveau les trois sites culturels.

Pour elle, il faut que cette professeure de danse soit sanctionnée et la CGTM SOEM le laisse entendre, c’est l’ensemble des services municipaux qui pourrait être fermé et inaccessible au grand public.