Charles Ramsey, le nouveau héros de l’Amérique


Publié dans : People
Mots clés : ,
Vues : 6

Charles Ramsey raconte comment il a permis aux trois jeunes femmes, séquestrées chez son voisin depuis une dizaine d’années, de retrouver la liberté…

«J’ai entendu hurler. J’étais en train de manger mon McDonald’s. Je sors de chez moi, et je vois cette fille devenir folle, essayer de sortir de sa maison. Donc je vais jusqu’à l’entrée, et elle dit: « Aidez-moi à sortir! Je suis ici depuis très longtemps. »»

Charles Ramsey habite à côté de la maison où trois jeunes femmes ont été retrouvées dans la nuit de lundi à ce mardi, à Cleveland (Etats-Unis), une dizaine d’années après leur rapt. L’homme, un Afro-Américain d’une quarantaine d’années, a été assailli par les médias, ravis de l’entendre raconter son sauvetage d’Amanda Berry, la première des trois jeunes filles secourues par la police.

«Il n’y avait rien de spécial chez ce type… enfin, jusqu’à aujourd’hui!»

Il explique comment, répondant à son appel à l’aide, il l’a fait sortir en défonçant le bas de la porte, fermée, à coups de pied. C’est avec une petite fille dans les bras que la jeune femme sort enfin de cette maison dans laquelle elle serait restée pendant dix ans. A sa demande, Charles Ramsey appelle alors la police et se rend compte qu’il a devant lui Amanda Berry, disparue depuis une décennie et que tout le monde croyait morte.


«Cinq minutes après que la police est arrivée, Amanda leur dit: « Je ne suis pas la seule, il y a d’autres filles dans cette maison »», raconte encore celui que l’Amérique considère déjà comme un héros. «Quand la police est ressortie de la maison [avec les deux autres jeunes femmes, ndlr], je n’en croyais pas mes yeux, je pensais qu’ils n’allaient rien trouver», confie-t-il aux médias américains, lui qui croisait son voisin, le kidnappeur présumé des trois jeunes filles, tous les jours depuis son arrivée dans la maison adjacente il y a un an. «Je n’avais aucune idée que ces filles étaient là! (…) Il n’y avait rien de spécial chez ce type… enfin, jusqu’à aujourd’hui, haha».

L’homme conclut, sourire aux lèvres: «Je savais qu’elle devait avoir un vrai souci, c’est la seule raison pour laquelle elle a demandé de l’aide à un Noir comme moi!», avant de lever un pouce triomphant devant la caméra.

Source : Nicolas Bégasse / 20minutes.fr