Chaussée glissante sur la Rocade : Mise au point de la CTM

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
chaussee-glissante-rocade

Suite à la diffusion sur le réseaux sociaux d’une vidéo relative à un écoulement des eaux sur la Rocade, Le maire de Fort-de-France a réagi via un communiqué :

« Suite à une détection réalisée par caméra, il a été constaté qu’un dalot passant sous la rocade était complètement obstrué par des détritus, constituant ainsi un obstacle à l’écoulement des eaux. »

« Les infrastructures de la rocade relevant de la compétence de la Collectivité Territoriale de Martinique (CTM), les services de la Ville de Fort-de-France ont immédiatement pris l’attache de leurs services techniques afin que cette canalisation soit débouchée.Interpellé une nouvelle fois par les riverains fin juillet 2018, le Maire a adressé un courrier à la CTM, le 2 août 2018, (voir en fin d’article) faisant part de son inquiétude face à la dangerosité pour les automobilistes mais aussi des nuisances générées pour les riverains … A ce jour, la Ville reste en attente des réponses de la CTM afin de régler ce problème au plus vite. »

Daniel Marie-Sainte, Conseiller Exécutif de la CTM, en charge des infrastructures explique :

« Je rappelle les faits, tels que me l’ont rapportés les Services de la gestion routière de la CTM :

L’ouvrage hydraulique passe sous la rocade et le quartier Fonds d’Or en aval. Les eaux sont rejetées dans la ravine Bouillée.

L’ouvrage est entièrement obstrué par des déchets de toutes sortes provenant du bassin versant amont.


On y a découvert des pièces automobiles usagées, des amortisseurs, des lignes d’échappement, etc.(Voir les photos ci-dessous).
J’en appelle à la responsabilité des riverains résidant en amont de l’ouvrage hydraulique !

Les tentatives de curage en 2018, notamment par hydro curage, tant depuis l’amont que depuis l’aval, sont restées vaines.
Les services de la CTM sont en train de mettre au point une méthode par forage de tirants ancrés pour arracher les matériaux obstruant l’ouvrage.

Ils procéderont en 2 étapes:
-1°) Sous 15 jours, réalisation d’un shunt pour by-passer l’écoulement des eaux en amont de la RD41.
Il s’agira de modifier l’accès des riverains pour y créer un caniveau couvert, déviant les eaux d’étiage vers une autre ravine située avant le tunnel de la Maternité.
Ces eaux (qui sont en fait des eaux usées) emprunteront le caniveau béton existant au pied du mur en maçonnerie, sous la passerelle métallique de Fonds d’Or.
Elles ne devraient plus s’écouler sur la chaussée.

Ces travaux seront confiés à une entreprise titulaire d’un marché pour ce type de travaux.

– 2°) La création d’une ouverture en aval de la RD41 sur terrains communaux (fouille sur une zone de parking sauvage) puis extraction des déchets par l’aval. Cela dans un délai maximum de 1 mois.
Cette phase nécessite l’autorisation de la ville qui serait propriétaire du foncier. Un courrier sera adressé au Maire en ce sens dans les prochains jours.

Une réunion a été prévue le lundi 21 sur site pour une rencontre avec les riverains afin de les informer à .propos de travaux qui sont envisagés

Par ailleurs, suite aux accidents du week-end dernier et à un signalement de la police, une signalisation de danger comprenant un panneau « Chaussée glissante » a été immédiatement mise en place par notre équipe d’astreinte dès le samedi soir.

Il convient de préciser que la vitesse sur cette section de la RD41 est limitée à 60km/h !
L’eau sur la chaussée n’est pas à priori, la seule cause des 2 accidents du samedi soir, les excès de vitesse sont également en cause !!!

Je profite pour rappeler que, conformément au Code général des Collectivités locales, l’éclairage public routier en agglomération urbaine qui participe à la sécurité des personnes et des biens, relève de la compétence du Maire, et ce, quelque soit le statut de la route !

S’agissant du réseau d’éclairage public le long de la rocade entre le carrefour de Dillon et le tunnel de la Maternité, je suis bien placé pour affirmer qu’il appartient à la Ville de Fort de France, car c’est moi personnellement, en tant ingénieur employé de la ville, qui l’ai conçu et fait réaliser au début des années 1980 !

Or cet éclairage public au niveau de la section concernée de la Rocade, est en panne depuis de nombreux mois !
Ce qui aggrave l’insécurité des usagers.

Le Maire ne devrait pas se contenter d’appeler le Président du Conseil Exécutif à remplir ses obligations, il devrait, lui-même commencer par assumer les siennes ! »

Ci-dessous le courrier de Didier Laguerre, Maire de Fort-de-France