Chlordécone : Les Collectifs de soutien à Paris s’organisent «Nous exigeons des actions urgentes, nos spécialistes doivent être dans les commissions, la gratuité des dépistages ! »

Réuni autour de plus d’un millier d’ultramarins, les collectifs et associations à l’initiative de cette marche populaire contre l’utilisation du dangereux pesticide, le chlordécone, ont fait entendre leur voix. Si les parlementaires réunis dans une commission d’enquête ont reconnu que l’Etat était le principal responsable de l’empoisonnement des antillais, les membres des collectifs de soutiens aux peuples martiniquais et guadeloupéens attendent de l’Etat, des solutions rapides et concrètes. Beaucoup d’entre eux mettent en commun leurs idées pour aider les populations contaminées 95% de Guadeloupéens et 92% de Martiniquais.

Dimanche 24 novembre 2019, Naéma Rainette-Dubo comme plusieurs centaines d’antillais ont répondu à l’appel du collectif de soutien des martiniquais et guadeloupéens victimes du chlordécone. Aux Antilles, plus de la moitié de la population est contaminée au chlordécone, un chiffre qui inquiète et sidère leurs compatriotes basés en métropole. Naéma Rainette-Dubo a suspendu toutes ses activités pour se consacrer entièrement à la marche solidaire du 24 novembre 2019, partie de la Place de la République à Paris jusqu’à la Place de la Nation. Plus d’un millier de personnes ont répondu à l’appel du Collectif de soutien aux antillais, Naéma, jeune martiniquaise était la porte-parole du Collectif Zéro Chlordécone Zéro Poison, l’un des différents organisateurs de la manifestation populaire.

Naéma Rainette-Dubo, porte-parole du Collectif Zéro Chlordécone, Zéro Poison

Egalement partenaire du Collectif Zéro Chlordécone, l’Association USCAR (Fraternité caribéenne de Khety et Paloma, l’Association CROMVO de Solange Cabit ont eu le soutien d’autres groupes de la diaspora antillaise, tels, Thé Jean-Marc Lubin, Mathews Bambara, Eddy Cyrilla et Alexane Ozier-Lafontaine.

L’objectif, rappelle Naéma Rainette-Dubo était  «un retentissement national à ce dossier. Tout au long du parcours, je prenais le temps d’expliquer aux autres Français qui nous regardaient la gravité de la situation, leur dire qu’ils étaient concernés et se devaient d’appeler à leur tour les dirigeants. Pour se faire, il était important d’accentuer nos actions sur le continent. L’Etat ne pourra pas ignorer le fait», explique la jeune femme femme qui se dit concernée et impliquée.

Les attentes sont nombreuses et le Collectif de soutien exige des actions urgentes : «Des actions adaptées à nos réalités et à nos spécificités. Que les spécialistes de chez nous y compris des citoyens experts soient intégrés à toutes les commissions devant définir des plans d’actions» s’insurge la jeune militante.

En marge de la marche, le Collectif Zéro Chlordécone, Zéro Poison a lancé une pétition pour la gratuité des tests de dépistage pour tous les martiniquais et guadeloupéens. «Par sa seule mobilisation, le collectif a réussi à établir des partenariats avec 2 laboratoires pour la diminution du coût et une mutuelle pour la prise en charge. Les autorités doivent prendre le relais afin que toute la population puisse connaître son taux d’empoisonnement et y remédier», annonce Naéma Rainette-Dubo.

Place de la République, Dimanche 24 novembre 2019

Par ailleurs, le Collectif dans son programme Chlor’Détox diffuse des recommandations d’alimentation pour éliminer le chlordécone du corps. Selon la porte-parole, le tableau des maladies professionnelles doit aussi être mis à jour pour prendre en compte nos ouvriers agricoles malades. «Nos pêcheurs doivent être accompagnés pour pêcher et non reconvertis» recommande Naéma, qui ajoute que «la recherche devrait être coordonnées et financées sérieusement».

Quand à l’absence des élus sur le terrain, le Collectif Zéro Chlordécone l’explique : « Les élus semblent frileux, égoïstes quant à la préservation de leur mandat et surtout coincés dans un agenda. Nos interpellations sont légitimes. Sur bien des sujets nous nous substituons à eux mais il est temps de co-instruire vraiment !»

Une journée de marche qui aura permis à de nombreux citoyens concernés de rejoindre les  différentes associations antillaises pour partager leurs pistes de travail et soutenir les familles antillaises. Chantal Vatin a fait le déplacement depuis la ville de Lyon pour cette manifestation solidaire. La jeune antillaise se félicite «qu’une vraie prise de conscience s’affirme et impliquée également, elle espère que ce mouvement de soutien ne s’essoufflera pas. C’est pendant qu’il est chaud qu’il faut battre le fer» insiste Chantal Vatin, une des nombreuses participantes de la manifestation solidaire .

Chantal Vatin (Guadeloupe) et Marie-Jo Mac Lier (Martinique/Guyane) – Paris – Dimanche 24 novembre à la marche de soutien des collectifs anti-chlordécone

Quant à Aurélie et Medy, ces deux marcheurs regrettent l’inaction du gouvernement.

Aurélie originaire de la Martinique

Le bilan est positif pour Naéma Rainette-Dubo, porte parole du Collectif Zéro Chlordécone : «Nous sommes très satisfaits du nombre de marcheurs et du relais des médias locaux jusque dans nos territoires d’origine. L’objectif premier était de témoigner de tout notre soutien à nos familles et proche vivant en Martinique et en Guadeloupe. C’est un vrai succès car les familles comme les militants ont pu voir les images et vidéos de la diaspora se battant pour eux et avec eux. Sé yonn a lot ! »

Trois semaines ont été nécessaires pour mettre en place cette marche de soutien dont les mots d’ordre étaient : Vérité, Justice et réparation.

Pétition du Collectif Zéro Chlordécone, Zéro Poison : https://www.change.org/p/prise-en-charge-du-test-chlordécone

Le poison Chlordécone : Marche de soutien peuples de Martinique et de Guadeloupe (C'news Actus Dothy)

Même à des milliers de kilomètres les martiniquais et guadeloupéens se disent solidaires de leurs parents, amis, frères, soeurs qui subissent les ravages du POISON CHLORDECONE … Opposé à l'INERTIE de l'Etat, les collectifs s'organisent et font des propositions … Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Sista Ka ZÉRO Chlordécone Objectif ZÉRO Poison Marche de Soutien Peuples de Guadeloupe et Martinique PLUS D'INFOS => https://www.people-bokay.com/chlordecone-les-collectifs-de-soutien-a-paris-sorganisent-nous-exigeons-des-actions-urgentes-nos-specialistes-doivent-etre-dans-les-commissions-la-gratuite-des-depistages/

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Mardi 26 novembre 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy

Images C’news Actus Dothy