Chlordécone : Serge Letchimy demande « Réparation » et appelle à une « Renaissance de l’Agriculture » en Martinique

Dans le grand  débat qui oppose l’Etat, la société civile antillaise et les victimes du chlordécone, la conférence organisée par la Maison de l’Outre-mer à Sarcelles a mis en cause la responsabilité du gouvernement français.

En 1973, quand les américains ont vendu le brevet du chlordécone à la France, la recherche médicale avait déjà constaté les effets cancérogènes du produit sur la santé des petits mammifères rongeurs.

En autorisant l’utilisation du produit dans l’agriculture en Martinique et en Guadeloupe, la France a provoqué un bouleversement irréparable dans la vie économique, sociale, médicale et environnementale de ces deux îles de la Caraïbe.

Les conséquences sont catastrophiques, selon le professeur de l’Inserm, Luc Multigner, tous les martiniquais et guadeloupéens ont une part persistante de chlordécone dans leur organisme.

1/3 des sols sont empoisonnés par cet insecticide neuro-toxique.

A l’issue de la conférence à Sarcelles sur le thème, « Le Chlordécone, ses conséquences et les enjeux Sanitaires », le député de la Martinique Serge Letchimy a proposé différentes actions pour que la question du chlordécone soit au cœur du débat national. Entre autre, il aura ce samedi 23 mars 2019 demandé une Réparation pour la population victime du chlordécone et une  Renaissance de l’économie antillaise. Il s’agirait, selon Serge Letchimy, de relancer sur de nouvelles bases une économie prise au piège, écartelée entre la banane et la canne.

Mais les martiniquais qui se souviennent des prises de position du député, lorsqu’il était au Conseil régional de Martinique, sont furieux. Selon eux, Serge Letchimy a, à plusieurs reprises, autorisé l’épandage aérien sur les sols agricoles martiniquais. Même s’il ne s’agissait pas du chlordécone, ce sont des produits toxiques, comme le banole, le propiconazole ou le difenoconazole perturbateurs endocriniens, qui étaient versés sur les plantations aux Antilles, répondent des internautes sidérés et agacés. Selon eux, le député est en partie responsable de l’empoisonnement des sols pollués.

Serge Letchimy & Luc Multigner sur le CHLORDECONE (C'news Actus Dothy

CHLORDÉCONE – LE LAXISME DE L'ÉTAT – SERGE LETCHIMY : Est-ce qu'il y a une responsabilité publique dans l'usage du chlordécone ? C'est-à-dire une responsabilité de l'Etat ? Très grave, en 2002, on découvre plusieurs tonnes de produits agricoles imbibées de chlordécone… Cela signifie qu'entre 1980 et 2002, il y a eu douze années consécutives d'utilisation de l'insecticide écotoxique et persistant, en Martinique .. Reportage Dorothée Audibert-Champenois Antillesboxmail – Dothy #chlordécone Seve Mas Outre Mer Sarcelles #SergeLetchimy Serge Letchimy Mike Rotzen PLUS D'INFOS =>https://www.people-bokay.com/chlordecone-antilles-pourquoi-la-france-a-autorise-une-molecule-non-alimentaire-dans-les-cultures-serge-letchimy-demande-reparation-et-preconise-une-renaiss/? La Maison des Citoyens d'OUTRE-MER Sante des outre-mer

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Dimanche 24 mars 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy Crédits Photos C’news Actus Dothy