Christiane Finance, Conseillère Régionale UMP Guyane, n’accepte pas les excuses de Jean-Sébastien Vialatte

Vues : 26

Dans une lettre, Christiane Ichoung-Thoe Finance, UMP Guyane, exprime son « profond mépris » à Jean-Sébastien Vialatte suite aux propos du député UMP, assimilant les casseurs PSG à des « descendants d’esclaves ». Elle précise également qu’elle n’accepte pas ses plates excuses.

« Monsieur le Député,

Elue Conseillère Régionale depuis 2010, membre du RPR depuis 2001 et un des 4 membres fondateurs de l’UMP Guyane, je tenais à vous faire part de ma profonde indignation et tristesse à la lecture de votre tweet de ce jour, et bien que vous l’ayez supprimé par la suite et vous en êtes excusé, je ne puis pour ma part accepter vos excuses.

Votre tweet n’est que la déclinaison de votre pensée et je vous laisse libre de penser que nous les descendants d’esclaves ne sommes que des troubles fête, des voyous et des casseurs dans vos espaces feutrés métropolitains.

Je suis étonnée de tels propos venant d’un élu, Député qui plus est, et de cette perpétuelle confusion qui est faite entre les enfants issus de la diversité et nous domiens, enfants issus de la Nation France.

J’imagine ces mêmes enfants de France qui se réveilleront dans quelques heures (décalage horaire obligeant) et qui prendront votre tweet pour ce qu’il est, ni plus , ni moins qu’un délit de faciès en règle attribué à tous les enfants descendants d’esclaves, et à tous les domiens.

Aussi, permettez que je ne puisse accepter vos excuses, et vous renvois à votre histoire car nous descendants d’esclaves sommes bien issus de vous, la nation France.

Je vous prie de croire Monsieur le Député, en l’assurance de mon profond mépris. »

Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE
Conseillère Régionale UMP GUYANE

Ailleurs sur le Web

1 commentaires :

  1. LM

    Répondre
    Région Guyane : L’absentéisme d’une élue de l’UMP fait polémique.

    Que prévoit le règlement interne de l’assemblée régionale de Guyane voté le 21 avril 2010 en cas d’absentéisme répété?

    Révélées en détail par le site Bondamanjak.com qui titre « Y a t-il une élue fantôme ou virtuelle au Conseil Régional de la Guyane », les absences à répétition de la conseillère régionale UMP, Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE, laisseraient-elles entrevoir une politique de la chaise vide?

    Les 31 conseillers régionaux guyanais se réunissent en assemblée plénière plus d’une fois par trimestre afin de régler, par des délibérations, les affaires de la Région Guyane. Lors de ces séances plénières, ils décident d’actes fondamentaux.

    Depuis mars 2010, date de la nouvelle mandature à la Région Guyane et de la désignation de la liste majoritaire « Guyane 73 » menée par Rodolphe ALEXANDRE, actuel Président, 35 assemblées plénières se sont tenues.

    Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE, membre de la commission thématique Sport, rapporteure de la commission thématique Culture, titulaire à la commission réglementaire de Réforme & de réception des biens meubles et immeubles de la région, et Présidente de l’Office Culturel de la Région Guyane, semble pourtant avoir une présence fantomatique à la Région Guyane.

    Car sur les 35 assemblées plénières évoquées plus haut, l’élue régionale UMP a été absente pas moins de 17 fois. Un absentéisme pour lequel Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE s’est faite représenter 14 fois par un(e) autre élu(e) en confiant son mandat lors des votes, et 3 fois en absence « injustifiée ». Ce qui révèle un édifiant constat avec un taux de non présence en assemblée plénière frôlant les 50%.

    Autre exemple, à ce jour et cela depuis le début de l’année 2013, la conseillère UMP n’a pas siégé une seule fois dans l’hémicycle régional. Pourtant, Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE était présente lors du congrès des élus de Guyane du 06/05/2013 à l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Rémire-Montjoly, où il était à l’ordre du jour les problématiques issues de certaines situations juridiques et institutionnelles en Guyane héritées de la période coloniale, la nécessité d’un dispositif d’accompagnement pour la mise en œuvre de la nouvelle collectivité, la question du nouveau pouvoir de substitution du préfet, la gouvernance de la collectivité, et un rapport d’informations relatif à la mise en place de la collectivité unique de Guyane prévue en 2015.

    En cas de manque d’assiduité à répétition, la Région Guyane sanctionne t-elle financièrement l’absentéisme et prévoit-elle une réduction du montant des indemnités? Les absences de Christiane ICHOUNG-THOE FINANCE, sont-elles prises en compte dans le versement de ses indemnités pour l’exercice de son mandat d’élue régionale?

    Un peu plus de transparence de la Région Guyane serait la bienvenue. Ne serait-ce que par respect pour les citoyens.

Les commentaires sont fermés