Christiane Taubira : Quatre parlementaires guyanais soutiennent la ministre

Vues : 12

Depuis quelques temps, Christiane Taubira est la cible d’attaques racistes répétées. Tout récemment c’est la première adjointe au maire de Juvisy sur Orge, proche de l’UMP qui invitait la ministre à « repartir à Cayenne, là où il y avait le bagne ».

Pour Antoine Karam, Georges Patient, Chantal Berthelot et Gabriel Servill, c’est la goutte d’eau. Dans un communiqué, les quatre parlementaire guyanais montent au créneau et font part de leur « indignation » :

Elle vient de Cayenne, là où il y avait le bagne, qu’elle reparte là‐bas », a écrit Isabelle Guinot, première adjointe au maire UMP de Juvisy‐sur‐Orge à l’adresse de Christiane Taubira.

Nous pourrions nous contenter de lui rétorquer que les bagnards venaient de la France métropolitaine, ou d’ailleurs peut être, mais pas de Cayenne.

Mais Trop c’est trop ! Christiane Taubira est une fois de plus la cible de propos insupportables et insultants de la part d’un élu de la République, tenus sur les réseaux sociaux au cours d’une conversation suintante de racisme.

Nous ne pouvons pas nous taire face aux attaques racistes dirigées contre la Garde des Sceaux, et nous les condamnons avec la plus grande fermeté. Se taire, c’est accepter ce discours qui s’enracine dans la France et l’Europe comme jadis, et se banalise. Se taire, c’est laisser insulter l’ensemble des noirs de France, qu’ils soient Français ou non, comme ceux d’ailleurs!

Nous apportons tout notre soutien à Christiane Taubira, dont la dignité exemplaire fait honneur à la République. République dont cette élue de Juvisy‐sur‐Orge foule au pied les valeurs et traditions.

Nous exprimons une nouvelle fois notre indignation, notre colère face aux propos de tous ceux qui s’inscrivent dans l’héritage politique des théoriciens du racisme, de l’apartheid, de l’inégalité des races ; ceux‐là mêmes qui véhiculent les idées qui ont donné naissance à l’esclavage et à la traite, mais également à la Shoah.

Nous souhaitons que les responsables des partis de droite prennent cette fois‐ci des sanctions exemplaires et condamnent avec vigueur ce type de propos. Car ne nous y trompons pas, nous assistons depuis quelques années à la désinhibition de la parole raciste et même à la revendication assumée de ce racisme ordinaire. Christiane Taubira concentre les attaques car elle est femme, noire, guyanaise et qu’elle fait face avec courage et conviction.


1 commentaires :

  1. Fleurdesiles

    Nous avons fait du chemin depuis l’esclavage, mais des idées persistent; je vis en France depuis quarante
    ans et c’est la première fois que je sens monter le racisme. Les gens n’ont plus peur de montrer leur sentiment de rejet envers les autres. Dans les réunions ils n’ont plus peur de dire qu’ils votent pour les
    extrêmes. iLs ne supportent pas qu’un noir soit autre chose que balayeur car peur eux nous ne sommes pas intelligents.

Les commentaires sont fermés