Colère, découragement et aussi…. humour après la décision du Préfet de maintenir la Martinique confinée

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Ce photomontage visible sur les réseaux sociaux depuis quelques heures démontrent que certains sont capables d’humour après cette nouvelle. La Martinique reste confinée, a annoncé le préfet hier soir, vendredi 20 novembre. Le cliché détourné, résume à sa façon l’intervention de Stanislas Cazelles. « Pani Pyès chanté Nwel » !

Mais chez beaucoup, c’est l’incompréhension, notamment pour ceux qui avaient misé tous leurs espoirs sur cette intervention du représentant de l’État ce vendredi 20 novembre. La pilule a du mal à passer auprès d’une partie de la population.

Parmi les professionnels à avoir exprimé leur déception, la présidente de la CGPME, Confédération générale des Petites et moyennes Entreprises de Martinique. Céline Rose a déclaré que les entrepreneurs appliquent et font appliquer les gestes barrières et ne comprend pas cette décision.

« Nous somme proches de la cible, nous avons une dernière marche à descendre a déclaré Stanislas Cazelle », lors de sa déclaration en signe d’espoir à l’endroit de la population.

Le nombre de cas diminue, c’est effectivement le cas depuis 3 semaines, mais les indicateurs restent au dessus des seuils d’alerte avec 180 cas positifs de Covid pour 100 000 habitants chaque semaine. Normalement, il faudrait être bien en deçà.

Le préfet invite la population à rester vigilante. Un prochain point devrait être fait en fin de semaine prochaine.