Collégienne rackettée à Pointe-à-Pitre : deux élèves placés en garde à vue

Le 16 mai 2019, l’unité de protection sociale de la sureté départementale de la sécurité publique était informée des faits de racket commis au sein d’un collège situé sur la commune de Pointe-à-Pitre au préjudice d’une jeune collégienne.

Les investigations menées par les enquêteurs permettaient de découvrir que deux jeunes hommes scolarisés en classe de 3ème débutaient, dès le mois de décembre 2018, un racket quotidien en soutirant de l’argent à une collégienne âgée de 13 ans.

Le 15 mai dernier, les mis en causes volaient son téléphone et lui réclamaient de l’argent pour qu’elle puisse le récupérer et ce sous la menace d’une paire de ciseaux. La jeune victime a fini par se confier au conseiller principal d’éducation du collège.

Convoqués puis placés en garde à vue les deux auteurs reconnaissaient les faits. A l’issue, ils étaient présentés à un juge des enfants et étaient laissés libres sous contrôle judiciaire. Ils ont été remis à leurs parents.

Les conseils de la police pour éviter d’être racketter à l’école :

 Si tu te fais voler quelque chose qui t’appartient sous la menace, c’est du racket.

Pour l’éviter, tu peux faire plusieurs choses :
1. Ne sors pas avec beaucoup d’argent.
2. Ne te vante pas de posséder certains objets.
3. Quand tu es dans la rue ou pendant la récréation, reste avec tes amis.
Si tu es victime de racket, parles-en à une personne de confiance. Le racket est interdit et puni par la loi, même si ton racketteur a moins de 18 ans, il peut être jugé et condamné à une amende et même à une peine de prison.