Condamnée à vie pour une première infraction, Alice Marie Johnson est graciée par Donald Trump

Vues : 1912

Alice Marie Johnson aura purgé 21 ans de prison avant que la star du petit écran Kim Kardashian ne vienne défendre sa cause auprès du Président Donald Trump. Cette grand-mère afro-américaine de 63 ans était détenue après avoir été reconnue coupable d’être en possession de cocaïne.

 

Mercredi 30 mai dernier, à la Maison Blanche, Kim Kardashian malmenée par la presse américaine, attendait d’être reçue par Donald Trump pour discuter de la réforme des prisons et intercéder auprès du 45 ème Président américain, pour la libération d’Alice Marie Johnson.

Le bonheur pour Alice Marie Johnson a tourné court. Après avoir travaillé pendant dix ans chez FedEx, elle est licenciée mais avant, Alice Marie Johnson aura divorcé et surmonté la disparition tragique de son fils cadet, mort dans un accident de moto. « Je me sentais comme en échec. Je suis entrée dans une panique complète et par désespoir, j’ai pris l’une des pires décisions de ma vie pour gagner de l’argent rapidement. Je me suis mêlée à une histoire de drogue. » déclare la sexagénaire.

Arrêtée en 1993, Alice Marie Johnson a été reconnue coupable en 1996 de huit chefs d’accusations criminels dans un trafic de cocaïne à Memphis dans l’Etat du Tennessee au Sud des Etats-Unis. Dix de ses co-accusés ont témoigné contre elle pendant son procès en échange d’une réduction ou d’une suspension de peine. Alice Marie Johnson qui avait comme mission de transmettre des messages codés par téléphone, a été condamnée à la prison à vie en 1997.

Son avocat, Michael Scholl a déposé les derniers documents judiciaires faisant appel à une réduction de peine de sa cliente. Il maintient qu’Alice Marie Johnson n’a jamais été le chef de l’opération liée à la cocaïne.

Selon lui : «  Alice Marie Johnson répète avec conviction, qu’elle n’a jamais négocié d’affaires ni manipulé de drogue ». Comme le souligne l’homme de paix, c’était la première arrestation d’Alice Marie Johnson. Pour cette première infraction, Alice Marie Johnson paiera chère sa collaboration. L’afro-américaine sera condamnée à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

 

En venant en aide à l’ancienne détenue, Kim Kardashian a permis qu’elle soit graciée et puisse profiter de sa famille.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesTheGriot/Montage C’news Actus Dothy