Conducteur de bus Mozaïk agressé au coutelas, nouvelle galère pour les passagers

Vues : 864

Pas de bus Mozaïk sur les routes de la CACEM aujourd’hui lundi 19 février. C’est une agression au coutelas qui est à l’origine de cette décision de l’ensemble des conducteurs de bus du réseau Mozaïk. La victime est l’un de leurs collègues qu’ils soutiennent. Les faits se sont produits samedi.

Aucun bus ne circulera dans les quatre communes du centre regroupées au sein de la CACEM. Le message de la direction paru hier dimanche est très explicite sur sa page Facebook

La direction de la C.F.T.U., exploitant mandataire du réseau Mozaïk, informe les usagers de la poursuite du droit de retrait des conducteurs, lundi 19 Février 2018, en raison de l’agression de l’un de leurs collègues par un récidiviste.
Le réseau risque d’être complètement à l’arrêt.
Nous ne manquerons pas de revenir vers vous dans le courant de la journée de lundi pour vous informer de l’évolution de la situation.

Ce retour à la normal n’est donc pas pour aujourd’hui lundi. En effet, le ras le bol des conducteurs de bus du réseau Mozaïk n’est pas prêt de se terminer. Ils exercent à nouveau leur droit de retrait aujourd’hui lundi 19 février.

Les salariés se concertent après cette énième agression car il n’est pas question pour eux que la plainte qui a été déposée par la victime reste lettre morte. Ils exigent des suites concrètes. D’autant que l’agresseur est un récidiviste.

Pendant ce temps, les passagers sont une nouvelle fois contraints de se débrouiller différemment pour se déplacer. Ce droit de retrait, un énième a démarré hier dimanche. Aucun bus du réseau Mozaïk n’a circulé hier dimanche.