Confinement renforcé en Guadeloupe durant le week-end pascal : Tous les déplacements interdits y compris pour faire ses courses

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

La Guadeloupe renforce les mesures de confinement pendant le week-end pascal à venir. Le préfet a pris un arrêté qui restreint la liberté de circuler, d’aller et venir et de commerce qui prendra effet le samedi 11 avril à 14 heures jusqu’au mardi 14 avril à 7  heures.

Durant le week-end pascal, tous les déplacements seront interdits, notamment pour faire ses courses de première nécessité: tous les commerces, ventes ambulantes et ventes à emporter seront fermés, à l’exception des pharmacies de garde.

Après 20 jours de confinement, le virus est toujours présent sur le territoire. Le moindre reléchement de ce confinement ferait courir le risque d’une hausse importante du nombre de patients admis en réanimation. La Guadeloupe ne peut pas se permettre un tel scénario.

Après avoir échangé avec les grands élus, les autorités sanitaires, judiciaires et religieuses, le préfet de la région Guadeloupe a décidé de prendre cet arrêté qui restreint la liberté de circuler, d’aller et venir et de commerce sur l’ensemble de l’archipel pour le week-end pascal.

Tout déplacement motorisé sera interdit, en dehors des seules exceptions suivantes, dûment justifiées :

• Trajets entre le domicile et le ou les lieux d’exercice de l’activité professionnelle et déplacements professionnels non susceptibles d’être différés ;

• Déplacements pour motifs de santé ne pouvant être différés.

Le préfet demande à chacun de ne pas se précipiter dès à présent dans les magasins mais de s’organiser jusqu’à ce samedi matin pour bien répartir ses achats, notamment l’après-midi aux heures les moins fréquentées et ainsi respecter les gestes barrières.
Durant le week-end pascal, seuls les déplacements pédestres individuels, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile seront autorisés.

Il ne sera pas possible d’aller à la plage, un arrêté préfectoral interdit d’ailleurs toute baignade en mer, en rivière ou dans les piscines collectives depuis le 19 mars dernier.